ÉCONOMIE

Publié le 17 février 2021

Crédit vidéo : RT France

Source : https://francais.rt.com/

Ces milliards que les riches planquent au sein de l'Union Européenne

Alexis Poulin était l'invité du journal de RT France ce mardi 9 février 2021.

«15.000 Français qui ont logé 100 milliards d'actifs au Luxembourg»

Alexis Poulin: «Ils sont effectivement plus nombreux que les Italiens et les Allemands réunis, plus nombreux aussi que les Luxembourgeois, 15.000 Français qui ont logé 100 milliards d'actifs au Luxembourg, c'est 4 % du PIB français. On retrouve, bien sûr, BNP Paribas, LVMH, Kering et 37 des 50 plus grandes fortunes françaises, donc Bernard Arnault. Alors pourquoi sont-ils aussi nombreux, les Français, au Luxembourg ? Est-ce qu'il y a un petit problème, peut-être, de fiscalité en France ? Ou bien est-ce qu'on échappe à l'impôt et c'est plus facile en cachant son argent au Luxembourg ? Au niveau européen quand même, on a le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas qui sont des membres fondateurs et qui sont des paradis fiscaux de facto.»

«L'Union européenne ne va se tirer une balle dans le pied»

Alexis Poulin: «Et puis l'Irlande, Malte, le Portugal donc ça fait beaucoup de pays membres qui n'ont aucun intérêt à revoir la façon dont ils donnent de l'argent. Et puis secret de polichinelle, au Luxembourg, il y avait les LuxLeaks, déjà un scandale financier suite à un lanceur d'alerte qui avait alerté à l'époque, donc on le savait que le Luxembourg était un paradis fiscal. Jean-Claude Juncker, l'ex premier ministre luxembourgeois, a été remercié en devenant le président de la Commission européenne en 2014. En fait, les dés sont pipés en Europe. La façon dont s'organisent les débats font que les Européens doivent voter à la majorité pour changer les règles financières. C'est l'article 113 du traité de fonctionnement de l'Union européenne qui fait que rien ne change jamais puisqu'aucun des membres de l'Union européenne ne va se tirer une balle dans le pied.»

«824 milliards d'euros qui échappent à l'impôt»

Alexis Poulin: «Et pourtant, dans ce traité du fonctionnement de l'Union européenne, il y a l'article 116 qui permet de lutter contre la distorsion de concurrence. Et là, figurez-vous que les activités financières ne sont pas exonérées de cette concurrence or, rien n'est jamais fait, c'est plus facile effectivement pour l'Union européenne de demander à la France, par exemple, de démanteler un champion de l'énergie, comme EDF, que de demander au Luxembourg de revoir ses règles fiscales. C'est en réalité 824 milliards d'euros qui échappent à l'impôt et aux recettes pour les États membres. Pour la France, cela monterait à 118 milliards. C'est une étude de l'Université de Londres de Richard Murphy qui a été publiée en 2019, qui fait état de ces chiffres. On peut voir que ça risque d'avancer très lentement au niveau européen pour revoir les règles fiscales. J'en fais le pari, même en 2021, les avancées seront, malheureusement, minimes en la matière.»



Partager cette page