ÉCONOMIE

Publié le 18 juillet 2021

Crédit vidéo : Blast

Source : https://blast-info.fr/

Une députée européenne dévoile un document embarrassant: «Le Medef a pris le contrôle»

Manon Aubry était l'invité de l'émission «Le souffle de l'info» diffusée sur Blast ce mercredi 14 juillet 2021.

«En fait, ça c'est la position du Medef»

Salomé Saqué: «Ce qui est très intéressant dans le document que vous nous avez apporté aujourd'hui, c'est qu'en fait, ça c'est la position du Medef.» Manon Aubry: «Ce qui s'est passé, pour l'anecdote, c'est que l'on a réussi à récupérer ce document qui est la position de la France. Et ces petits malins, ou plutôt ils ne sont pas très malins, c'est qu'il s'agit d'un document PDF. Mais comme on a de bons petits réflexes, on est allé regarder qui a créé ce document et par qui il a été sauvegardé. C'est donc un document PDF tout simple qui dit quelles sont les lignes rouges de la France. Et quand on regarde dans les métadonnées de ce document, on trouve un nom : Tania Saulnier. Alors son nom n'a pas beaucoup circulé, il ne vous dira rien, elle n'est pas connue.

«Ils ont opéré un mariage avec le Medef»

Manon Aubry: «Mais en fait, elle était notamment en charge des questions fiscales au Medef. Et donc, vous avez quand même un document de positionnement dans les négociations auprès de l'Union européenne sur une mesure de lutte contre l'évasion fiscale qui était écrit par qui ? Le Medef. Donc, le lobby des grandes entreprises multinationales qui ne veulent surtout pas que l'on sache ce qu'elles font dans les paradis fiscaux. On peut dire que c'est pour le moins embarrassant pour la France de savoir pourquoi ils ont opéré un mariage avec le Medef. Franchement, au point où on en est, on pourrait demander au Medef de venir s'installer à Bercy. C'est littéralement le Medef qui a pris le contrôle du ministère de l'Economie et des Finances en France.»

«Quel Etat copie-colle ses positions sur celles du plus grand lobby patronal ?»

Salomé Saqué: «Alors là, l'immense question c'est : pourquoi ? Parce qu'en soit, le ministère de l'Economie, a priori, n'est pas financé par le Medef. Il n'a pas à suivre la ligne politique, parce que c'est une ligne politique, du Medef. Pourquoi porter jusqu'au niveau européen les positionnements du Medef ?» Manon Aubry: «Parce que depuis le début, on sait très bien que c'est le Medef qui fait la ligne sur ces positions. Depuis 10 ans que je me bats contre l'évasion fiscale et pour la transparence fiscale des multinationales, à chaque fois, j'ai le même obstacle devant moi, c'est le Medef. Et là, on en a la preuve. La preuve flagrante et j'allais dire embarrassante quand même. Quel Etat dans le monde fait un copier-coller pour ses positions sur celles du plus grand lobby patronal ? C'est quand même, au-delà de la question fiscale, une vraie question démocratique quand même.»

«La France est le porte-parole des lobbies au sein de l'Union européenne»

Salomé Saqué: «Le discours que vous tenez me fait penser à celui de l'un de vos collègues, Pierre Larrouturou, qu'on a reçu ici sur le plateau de Blast il y a quelques mois. Pierre Larrouturou, qui lui va peut-être même encore plus loin, il dit que la France est le porte-parole des lobbies au sein de l'Union européenne. Il a exactement le même constat que vous sur ce qui se passe au sein du Conseil européen. Vous, vous iriez jusque là?» Manon Aubry: «Oui clairement, vous en avez la preuve. Un document écrit par le Medef porté par la France, ça s'appelle être le porte-parole.»



Partager cette page