POLITIQUE

Publié le 06 août 2022

Crédit vidéo : Assemblée nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

Choqué, ce député dénonce l'hypocrisie de la Coupe du monde au Qatar : « Des cimetières climatisés d'un football rongé par le fric »

Louis Boyard, député, intervenait lors de la séance publique à l'Assemblée nationale ce jeudi 4 août 2022.

« Cette Coupe du monde au Qatar sera avant tout celle des très riches »

Louis Boyard : « Je vous disais : " déconnectés du peuple ". Car soyons honnêtes, qui va assister aux matchs de cette Coupe du monde ? Les riches, les très, très riches. À l'image des équipes de notre Ligue 1 que les jeunes des milieux ruraux ou des quartiers populaires ne peuvent pas aller acclamer dans les stades, cette Coupe du monde au Qatar sera avant tout celle des très riches. Et je vous disais " déconnectés du peuple ", car on a du mal à comprendre comment est-ce qu'on peut demander aux Français de faire des efforts sur leur consommation d'énergie, quand en même temps, on fait jouer des matchs dans des stades entièrement climatisés, dans un pays qui produit l'immense majorité de son énergie avec du gaz polluant ? Cette Coupe du monde, à l'image du football des grands clubs, c'est l'indécence du fric et de la consommation à tout va quand en même temps on demande au peuple de se serrer la ceinture. »

« Des compromis sur la corruption, sur la décadence du fric, sur le réchauffement climatique, sur le mépris des droits de l'homme »

Louis Boyard : « Mes chers collègues, pouvez-vous être à l'aise avec ça ? Pouvez-vous être à l'aise de voter un texte qui mettra à disposition nos forces de sécurité à un pays qui condamne de sept ans de prison l'homosexualité et qui traite les femmes comme des objets ? Pour que le foot soit réellement populaire, il faut qu'il soit en phase avec sa population et je m'interroge, parce que cette Coupe du monde repose sur tant de compromis, des compromis sur la corruption, sur la décadence du fric, sur le réchauffement climatique, sur le mépris des droits de l'homme, sur la mort et l'exploitation au travail de la détresse des migrants. Et tout ça pour quoi ? Pour offrir une belle vitrine touristique et politique au Qatar ? Si nous gagnons cette troisième étoile sur le maillot, ne pensez-vous pas qu'elle serait tachée, tachée par tous ces compromis ? Ne pensez-vous pas qu'elle serait le symbole d'un moment, du début d'une période où l'argent roi dans le football achèterait ces valeurs qui font la beauté de ce sport populaire ? »

« Des cimetières climatisés financés par la corruption d'un football rongé par le fric »

Louis Boyard : « Cette Coupe du monde, je veux que nous puissions l'aimer et pourtant elle incarne tout ce que nous détestons dans le foot. Alors, je vais aller droit au but. Le peuple attend de son équipe de France qu'elle soit à la hauteur de la compétition dans cette Coupe du monde. Le peuple n'est-il pas aussi en droit d'attendre de sa classe politique qu'elle soit à la hauteur des principes qu'elle prétend défendre ? Allons-nous, oui ou non, rester silencieux, alors que nous envoyons nos Bleus jouer au football dans des cimetières climatisés financés par la corruption d'un football rongé par le fric qui n'appartient plus à son peuple ? Allons-nous laisser, comme le veut cette loi, nos forces de sécurité appuyer cette Coupe du monde de la honte ? Allez-vous, oui ou non, le faire ? »



Partager cette page