POLITIQUE

Publié le 08 août 2021

Crédit vidéo : RT France

Source : https://francais.rt.com/

«Il faudrait que Macron en scooter des mers à Brégançon comprenne qu'il met la France à genoux» Alexis Poulin sur le passe

L'éditorialiste Alexis Poulin était l'invité du journal de RT France ce samedi 7 août 2021.

«On est en train de nous faire croire qu'il faut aller dans un monde du contrôle social permanent pour notre bien»

Alexis Poulin: «Tout le monde veut se débarrasser de ce virus mais pas au prix de nos libertés, jamais, et pas au prix de la devise de la République française : Liberté, Égalité, Fraternité. Tout ce qui se passe aujourd'hui va à l'encontre de nos valeurs. Alors, il faut arrêter de faire croire que c'est pour notre bien. À un moment, je crois que ceux qui sont sensés, ceux qui sont raisonnables, choisissent évidemment, comme les restaurateurs, de faire au feeling et de dire : Là, j'ai un mauvais feeling. Et qu'est-ce qu'il se passe ? Ce qu'il se passe, c'est que l'on est en train de nous faire croire qu'il faut aller dans un monde du contrôle social permanent pour notre bien. Non ! Notre bien, ça reste la devise de la République française : la liberté, l'égalité, la fraternité et la solidarité. On est dans le flou le plus total. Vous avez d'un côté des Français qui veulent dénoncer les restaurateurs qui ne demanderont pas le passe, et d'un autre côté des Français qui ne voudront pas aller au restaurant parce qu'ils demandent le passe.»

«Ce que fait Emmanuel Macron, ce que fait ce gouvernement, c'est mettre à genoux l'économie française»

Alexis Poulin: «Toute cette histoire du passe sanitaire est un non-sens qui va mettre l'économie française à genoux. J'aimerais entendre Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, qui a disparu des écrans. Alors disparition ! Alors c'est peut-être les vacances, vous me direz mais j'aimerais entendre le ministre de l'Economie, aujourd'hui, sur le principe du passe sanitaire qui va simplement faire fermer des pans entiers de l'économie française. Les boîtes de nuit, c'est déjà fait. Les restaurants ça a été sauvé, grâce au plan de relance, au plan de sauvetage. Et là aujourd'hui, on va fermer les restaurants avec ce passe sanitaire. Moi, j'ai des témoignages de restaurateurs et je pense que c'est votre cas, monsieur Fontaine, qui vont fermer fin août parce que soit leur personnel ne souhaite pas se faire vacciner, soit parce qu'ils ne vont pas retrouver de nouveaux personnels, soit parce que les publics vont les déserter. Donc, ce que fait Emmanuel Macron, ce que fait ce gouvernement, c'est mettre à genoux l'économie française.»

«Il faudrait qu'Emmanuel Macron, qui est en slip de bain et qui fait du scooter des mers à Brégançon, comprenne que sa politique est en train de mettre la France à genoux»

Alexis Poulin: «Alors j'aimerais que le ministre de l'Economie prenne un peu la parole, devienne quelqu'un de politique et dise que c'est un non-sens économique, politique et sanitaire. Sanctionner des gens qui travaillent, des chefs d'entreprise, des restaurateurs, des travailleurs parce qu'ils ne sont pas vaccinés ou parce que le passe ne va pas fonctionner parce qu'ils n'auront pas contrôlé le passe, c'est un non-sens économique, politique et sanitaire, je le redis. Ce que fait aujourd'hui Emmanuel Macron, je ne le comprends pas, j'ai l'impression qu'il travaille contre les intérêts de la France et ça, c'est quelque chose que les Français comprennent et voient. Les nombreux Français qui sont dans la rue aujourd'hui, ils ne sont pas contre le vaccin, ils sont contre le passe sanitaire. Parce qu'ils voient très bien que c'est une impasse. Il faudrait qu'aujourd'hui, Emmanuel Macron, qui est en slip de bain et qui fait du scooter des mers à Brégançon, comprenne aussi que sa politique est en train de mettre la France à genoux.»

«Un président totalement déconnecté des réalités économiques de ce pays»

Alexis Poulin: «C'est ça qui est important. Les gens qui travaillent comprennent l'économie réelle, pas l'économie financière puisque car le CAC40 va très bien, les entreprises financières n'ont jamais été aussi riches et n'ont jamais fait autant d'argent mais ceux qui travaillent aujourd'hui, souffrent. Ceux qui sont employés souffrent et ceux qui veulent consommer aussi ont beaucoup de mal à consommer. Il y a un vrai problème. Et en plus de ça, on a une crise écologique, je ne vais pas l'aborder ce soir, mais vraiment on est dans un non-sens total avec un président totalement déconnecté des réalités économiques de ce pays. C'est là où ça fait peur. C'est-à-dire qu'il ne parle qu'à des gens de cabinets de conseil, qu'à des gens de fonds d'investissement. Il ne parle pas à ceux qui travaillent réellement. Quand il va les voir, il le dit : " Achetez un costume, devenez millionnaire, traversez la rue et trouvez un travail ". Il ne sait pas ce que c'est que travailler. Et c'est ça qui est important aujourd'hui, les gens qui veulent travailler, relancer cette économie et surtout protéger les autres. Il n'y a pas de raison de faire autant de mal à un secteur comme la restauration. Ce virus a rendu les gens fous, il faut arrêter. À un moment, il faut revenir à la raison.»



Partager cette page