POLITIQUE

Publié le 02 mars 2021

Crédit vidéo : RMC

Source : https://rmc.bfmtv.com

Pourquoi Nicolas Sarkozy ne devrait pas finir en prison malgré sa condamnation ?

Le journaliste Pierrick Bonno nous explique pourquoi Nicolas Sarkozy échappera probablement à la case prison durant l'émission «Apolline Matin» diffusée sur RMC ce mardi 2 mars 2021.

«Nicolas Sarkozy pourrait donc rester en liberté»

Matthieu Rouault: «Coupable, le mot a été lâché hier par la présidente de la 32ème chambre correctionnelle de Paris.» Journaliste: «Oui, l'ancien président Nicolas Sarkozy, coupable et condamné pour corruption, trafic d'influence dans l'affaire des écoutes. Trois ans de prison, dont un ferme. Nicolas Sarkozy a aussitôt fait appel, tout comme son avocat et ami Thierry Herzog, l'ex haut magistrat Gilbert Azibert. Nicolas Sarkozy n'ira pas en prison ?» Pierrick Bonno: «Non. Et pour deux raisons. D'abord parce que sa peine est entièrement aménageable. Nicolas Sarkozy pourrait donc rester en liberté avec un bracelet électronique à la cheville, par exemple. Mais l'ancien président fait appel. Un appel suspensif, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que il y aura un nouveau procès, probablement l'an prochain, et qu'en attendant, toutes les peines prononcées hier sont suspendues. Pour l'ancien chef de l'Etat comme pour son avocat Thierry Herzog, qui va donc pouvoir défendre Nicolas Sarkozy à la fin du mois dans le procès Bygmalion, malgré son interdiction d'exercer prononcée hier pour cinq ans.»

«Nicolas Sarkozy, qui a aussi reçu le soutien d'un ministre actuel»

Journaliste: «Nicolas Sarkozy, qui a reçu le soutien en bloc de la droite comme Christian Jacob, le président des républicains, a dénoncé une décision totalement disproportionnée. Nicolas Sarkozy, qui a aussi reçu le soutien d'un ministre actuel, celui de l'Intérieur Gérald Darmanin.» Gérald Darmanin: «Chacun sait l'affection, le respect que j'ai pour Nicolas Sarkozy, qui a été un grand président de la République et qui, en ces moments difficiles, a évidemment mon soutien, mon soutien amical. Je n'oublie pas tout ce qu'il a apporté à notre pays.» Journaliste: «Pierrick Bonno, quel est l'avenir aujourd'hui politique de Nicolas Sarkozy ?» Pierrick Bonno: «Nicolas Sarkozy a toujours répété ces dernières années que la politique et lui, c'était fini mais il n'empêche, ses soutiens parlaient pour lui ces derniers mois. Certains voyaient dans la figure de l'ancien président un recours potentiel pour 2022 face à l'absence de candidat naturel. Ce procès c'était quitte ou double. Soit Nicolas Sarkozy en sortait blanchi et renforcé pour un éventuel retour, soit il était condamné dans ce cas, très difficile, voire impossible pour lui de revenir dans le jeu à temps pour la présidentielle.»



Partager cette page