POLITIQUE

Publié le 16 avril 2021

Crédit vidéo : A. nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

Une députée agacée se lâche en commission: «Sanofi, des incapables qui nous coûtent chers»

La députée Mathilde Panot visiblement en colère contre le lobaratoire Sanofi lors de la Commmission des finances du mercredi 14 avril 2021.

«Déjeuner en plein confinement dans des restaurants clandestins à 460 euros le menu»

Mathilde Panot (Députée): «Comme il fait bon vivre en France en 2021, quand on est riche. On peut faire tant de choses : louer une île pour échapper au virus, faire des allers retours dans sa maison de campagne, percevoir des dividendes sans rien faire être membre du gouvernement, augmenter ses bénéfices en pleine crise mondiale, promettre une prime à ses salariés de la grande distribution en la faisant financer par la collectivité et ne jamais leur donner, traiter les chômeurs d'assistés quand on a soi même hérité de l'entreprise de papa ou encore déjeuner en plein confinement dans des restaurants clandestins à 460 euros le menu sans être sérieusement inquiété.»

«3,5 milliards d'euros gagnés grâce à la pandémie mondiale»

Mathilde Panot: «On salue par exemple Stéphane Bancel, le PDG français de Moderna, qui célèbre cette année son entrée dans le classement Forbes des plus grosses fortunes de France avec 3,5 milliards d'euros gagnés grâce à la pandémie mondiale pendant qu'un million de personnes ont basculé dans la pauvreté pendant la crise sanitaire. On souhaite une très belle année à tous ces milliardaires français dont la fortune a augmenté de 55% pendant le coronavirus alors que 10 millions de pauvres et 300 000 personnes mal logées tentent de survivre dans notre pays. Devons-nous continuer à baiser les pieds d'entreprises immorales ? Après tout, vous les avez suffisamment arrosées d'argent public. Avant le Covid 19, les aides publiques aux entreprises augmentaient de 6% par an.»

«Les Français seraient un peuple haineux qui n'aimerait pas la réussite»

Mathilde Panot: «Avant 2008, on était à 65 milliards d'euros par an, 110 milliards en 2012 et juste avant la crise, 150 milliards par an. Chaque Française et chaque Français leur signent tous les ans un chèque de 2000 euros par votre intermédiaire. C'est largement suffisant pour se remettre d'une taxe, je crois. Et puis, il y a votre thèse préférée la psychologisation des citoyens. Les Français seraient un peuple haineux qui n'aimerait pas la réussite composée d'individus envieux, jaloux et mesquins. Je mets de côté le débat sur ce qu'on appelle la réussite et vous réponds que non, collègues. Les Français sont juste pour le moins étonné que vous ne cherchiez pas l'argent là où il se trouve, un peu perplexes de vous voir gesticuler dans tous les sens, faisant les poches aux plus petits.»

«Sanofi a perçu plus d'un milliard d'euros de CICE sur les dix dernières années et n'a pas trouvé de vaccin. Des incapables qui nous coûtent cher»

Mathilde Panot: «Toujours très inspirés quand il s'agit d'appauvrir les classes moyennes, les ouvriers, les employés, les précaires, mais tremblants des mains, quand il faut taxer une poignée de privilégiés. Ils aimeraient une chose, c'est que vous mettiez fin à la folie des riches. Par exemple, Sanofi, entreprise française a perçu plus d'un milliard d'euros de CICE sur les dix dernières années, envisage de licencier plus d'un millier de personnes, n'a d'ailleurs pas trouvé de vaccin, mais a réalisé un bénéfice net en hausse de 340% l'année dernière. Des incapables qui nous coûtent cher.»



Partager cette page