POLITIQUE

Publié le 10 février 2021

Crédit vidéo : Ass. Nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

Une députée macroniste propose un permis internet généralisé

La proposition de la députée LREM, Caroline Abadie, lors de la séance publique à l'Assemblée nationale ce mardi 9 février 2021.

«La graine de la citoyenneté numérique»

Caroline Abadie: «Il faut semer la graine de la citoyenneté numérique plus tôt. Arroser cette graine tout au long de la scolarité pour qu'elle s'enracine durablement. Monsieur le ministre, nous voulons aller plus loin. Nous souhaitons généraliser le permis Internet, aujourd'hui délivré en CM2, par des gendarmes et des policiers qui, malgré une mobilisation exceptionnelle depuis 2013, ne touche qu'un quart des enfants.»

«Aller plus loin avec nous dans la sensibilisation au bons usages d'Internet»

Caroline Abadie: «Nous souhaitons aussi que PIX s'attache plus à la promotion des usages positifs et à la prévention des risques qu'à la maîtrise technologique d'Internet. Nous sommes nombreux, pas seulement au sein du groupe de la République en marche, à penser qu'il en va autant de la santé des jeunes de ce pays que de la démocratie. L'Éducation, bien sûr, ne changera pas tout, mais rien ne changera sans l'éducation. Monsieur le ministre, vous le voyez, nous partageons les mêmes préoccupations. Pensez-vous dès lors, pouvoir aller plus loin avec nous dans la sensibilisation au bons usages d'Internet ?»

«Les États généraux du numérique»

Jean-Michel Blanquer: «Vous soulevez un sujet essentiel. C'est celui, évidemment, de la maîtrise d'Internet, la création d'une cyber citoyenneté. Comment est-ce que notre civilisation, de plus en plus technologique, peut quand même être une civilisation de plus en plus humaine ? C'est le défi de notre génération et surtout de ce que nous transmettons aux prochaines générations. C'est pourquoi on n'en fera jamais trop en la matière. Nous devons lutter dans la relation avec les grandes plateformes, bien entendu, mais nous devons lutter aussi par l'information, l'éducation et c'est ce que vous avez dit. Là aussi, nous avons beaucoup agi, ces derniers temps, il y a eu les États généraux du numérique qui nous ont permis aussi d'avancer.»

«Prévention civique vis-à-vis d'Internet»

Jean-Michel Blanquer: «Et puis, il y a la source d'inspiration qui nous vient du Parlement. Nous avons avancé en créant ce certificat que vous avez évoqué, qui s'appelle Pix et qui nous permet de certifier le niveau des élèves en matière informatique en fin de cycle, en terminale, mais aussi en fin de troisième, désormais, c'est quelque chose qui est désormais programmé dans le système scolaire. Mais nous devons probablement aller plus loin. C'est ce que vous avez dit tout à l'heure. Parce que c'est dès l'école primaire que la citoyenneté numérique doit être envisagée, avec à la fois toutes les possibilités du numérique, j'ai parlé tout à l'heure, par exemple du numérique en milieu rural mais aussi tous les risques du numérique. Et cette prévention civique vis-à-vis d'Internet, cette capacité à se mouvoir dans l'internet de manière responsable, elle doit s'en prendre désormais dès le plus jeune âge. C'est pourquoi je suis très ouvert à la proposition que vous faites, il faut encore du travail, bien entendu, de façon à certifier aussi, à la fin de l'école primaire, cette capacité à se mouvoir sur Internet de manière civique, responsable et permettant de ne pas courir de risque personnel. Je vous remercie.»



Partager cette page