POLITIQUE

Publié le 03 février 2021

Crédit vidéo : A. nationale

Source : http://assemblee-nationale.fr/

Une députée sans langue de bois face à la macronie lors du vote sur l'état d'urgence sanitaire

Ce mardi 2 février, l'assemblée nationale a voté en faveur d'une prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin. La députée Martine Wonner n'a pas mâché ses mots face aux députés de la majorité.

«La France en a plus qu'assez»

Martine Wonner: «Sur quels critères scientifiques épidémiologiques vous continuez à vouloir enfermer les Français et de là, bafouer, cette démocratie ? N'entendez-vous pas, chers collègues, l'épuisement, la souffrance, les difficultés économiques, sociales vers lesquelles vous continuez à précipiter ce pays ? La France en a plus qu'assez. Parce qu'en fait, de débat réel, il n'y en a pas et il n'y en a jamais eu depuis le 23 mars 2020. Depuis le 23 mars 2020, il y a une fuite en avant de la part du gouvernement pour maintenir les Françaises et les Français dans cet état d'urgence, dans cette privation de liberté dont ils ont tout à fait, aujourd'hui, plus qu'assez.»

«Nous savons que ni le confinement ni le couvre-feu ne protègent les individus»

Martine Wonner: «L'Italie rouvre ses restaurants, rouvre ses bars, rouvre ses musées. Pourquoi faudrait-il que l'on continue à vivre, tout à fait, alors non, pas confiné, les Français n'ont plus qu'à aller travailler, mais en tout cas, sous des modalités de couvre-feu. Combien de pays au monde ont voté, ont mis en place un état d'urgence sanitaire pour accompagner la situation ? Combien de pays au monde ont refusé de traiter les personnes malades ? Nous savons que ni le confinement ni le couvre-feu ne protègent les individus, ne protègent les soignants, ne protègent de la Covid et ce chemin qui est fait et sur lequel vous continuez à avancer, ensemble, me paraît tout à fait curieux et tout à fait préjudiciable à la fois pour les libertés fondamentales, mais aussi pour la santé des Français.»

«Les Français sont terrorisés par leur détresse sociale, beaucoup plus que par le Covid»

Martine Wonner: «Nous pouvons revivre en France tout en protégeant les Français. Depuis quand, dans une épidémie, les médecins n'ont pas le droit de soigner ? Qu'avez-vous fait, mes chers collègues de la majorité ? Vous avez voté, pas plus tard que la semaine dernière, la suppression de la mission d'information. Pour quelles raisons ? Cette mission d'information était particulièrement importante pour à nouveau pouvoir évaluer d'autres stratégies thérapeutiques que la stratégie vaccinale. Vous avez changé complètement les règles du jeu. Il faut véritablement que les Français puissent de nouveau avoir confiance. Ils sont terrorisés. Ils n'arrivent absolument pas à faire de projets et ils sont terrorisés par leur détresse sociale et économique, beaucoup plus que par le Covid.»



Partager cette page