SANTÉ

Publié le 02 septembre 2021

Crédit vidéo : France Télévisions

Source : https://france.tv/

Akhenaton fustige la politique sanitaire et s'en prend aux médecins de plateaux télé

Akhenaton était l'invité de l'émission «Télématin» diffusée ce jeudi 2 septembre 2021 sur France 2.

«Il y a un peu une hystérie médiatique»

Thomas Sotto: «Comment vous allez ? Parce qu'on était inquiet pour vous, vous avez été en réa cet été...» Akhenaton: «Non !» Thomas Sotto: «C'est faux ?» Akhenaton: «Je suis passé par la réanimation mais je ne serai même pas là, je n'aurais pas repris les concerts si j'avais vraiment été en réa. Je ne peux pas prétendre ça et j'ai une tristesse pour les gens qui y sont vraiment. Parce que je n'ai pas été intubé, je suis resté quatre heures ou cinq heures en réanimation avec une machine qui s'appelle Optiflow. En fait, ils m'ont réoxygéné et après, je suis resté trois jours en observation.. Des fois, il y a un peu une hystérie médiatique.»

«L'Assemblée nationale sans passe et les concerts avec passe, c'est scientifique ?»

Thomas Sotto: «On a entendu pleins de trucs, que vous étiez anti-vax...» Akhenaton: «Je ne suis pas anti-vax, je ne veux pas me faire ce vaccin-là, c'est très différent. Et j'ai posté une vidéo avec beaucoup d'amour et avec beaucoup d'empathie. Et j'ai été étonné des fois des remarques violentes et j'ai pris position aussi contre le passe sanitaire parce que pour moi, ce ne sont pas des mesures scientifiques. Le métro sans passe et le train passe, c'est scientifique ? C'est politique ! Les professeurs non-vaccinés et les élèves vaccinés, c'est scientifique ? C'est politique ! L'Assemblée nationale sans passe et les concerts avec passe, c'est scientifique ? Non, c'est politique !

«Notre pays a été un phare dans le monde, le phare est éteint»

Moi ce qui me dérange dans le pays, globalement, c'est que tous nos plus grands scientifiques ont été dénigrés, moqués par des consultants de santé et de plateaux de télévision qui ont un bac+2. Au bout d'un moment, il faut être sérieux. C'est que la science, elle doit réappartenir à la science, elle ne peut pas appartenir au commerce. J'avais écrit un morceau qui s'appelait La fin de leur monde, il y a quelques mois de cela quand j'ai perdu ma maman. Je réaffirme les mêmes choses, c'est pas du tout offensif. C'est que l'on doit avoir le choix et on doit avoir la liberté. Notre pays a été un phare dans le monde, le phare est éteint. Le pays des Lumières, c'est le pays des Lumières éteintes.»

«Comment vous appelez un endroit où les droits de l'homme sont bafoués?»

Thomas Sotto: «C'est sévère ce que vous dites-là.» Akhenaton: «Ah, c'est très sévère. Mais comment vous appelez un endroit où les droits de l'homme, les droits du travail, les règles européennes sont bafoués? Comment vous appelez ça vous ? Un endroit où tout ça est bafoué ?» Shurik'n: «C'est d'autant plus dur à vivre quand ça arrive chez nous. Parce que de l'amour pour notre pays, bien sûr qu'on là. Mais c'est peut-être pour ça aussi qu'on réagit comme ça..»



Partager cette page