SANTÉ

Publié le 08 avril 2021

Crédit vidéo : Sud Radio

Source : https://sudradio.fr

Ce médecin tire à boulets rouges sur Big Pharma: «J'étais un médecin naïf»

Le médecin Sauveur Boukris était l'invité de Philippe David sur la radio Sud Radio ce dimanche 4 avril 2021.

«J'étais un médecin naïf, crédule...»

Sauveur Boukris: «Pendant des années, j'étais un médecin naïf, crédule. Je croyais qu'un médicament, lorsqu'il arrivait en pharmacie, il avait passé tous les contrôles et qu'on pouvait le prescrire, je dirais les yeux fermés.» Julie Wasselin: «En principe oui.» Sauveur Boukris: «En principe, oui, mais en réalité, il y a des informations qui sont biaisées. Je vais vous donner un exemple, ce qui a été l'objet de mon revirement. Il y a 10 ans, il y avait le produit Vioxx qui vient des laboratoires MSD et un lundi après-midi, il y a un patient qui vient à 14 heures et qui me dit : " Docteur, vous avez failli me tuer. " Je dis : " Ah bon ? Qu'est-ce qu'il se passe ? " Il me dit : " Vous m'avez prescrit du Vioxx pour mes douleurs articulaires et puis, j'ai vu à la télé que ce médicament était supprimé aux Etats-Unis parce qu'il entraînait des accidents vasculaires. Il y a eu des milliers de morts. " Bon, franchement, je suis tombé de ma chaise et à partir de ce moment-là, je me suis dit...»

«On nous avait caché qu'il va entraîner des accidents vasculaires»

Philippe David: «Parce que vous n'aviez pas eu l'info en France ?» Sauveur Boukris: «Non, on n'a pas eu l'info. On nous présentait ce médicament comme un anti-inflammatoire, donc un médicament qui agit contre les douleurs articulaires, qui réduisait les effets secondaires gastro intestinaux. Mais on nous avait caché qu'il va entraîner des accidents vasculaires et on avait des poussées d'hypertension, des accidents vasculaires cérébraux. Il y avait même à ce moment-là des études des experts qui nous disaient innocuité totale, baisse des effets secondaires, etc. J'en ai donné à des centaines de patients jusqu'au jour où j'ai pris une claque et ça a été la prise de conscience.»

«C'est Big Brother ?»

Sauveur Boukris: «Et à partir de ce moment-là, j'avais écrit un livre qui s'appelait " Ces médicaments qui nous rendent malades " où je raconte l'histoire du Vioxx. Et surtout, j'ai commencé à analyser tous les effets secondaires de toutes les classes thérapeutiques et je me suis rendu compte que, bien souvent, l'industrie pharmaceutique minimisai, voire cachait le nombre et la gravité de ces effets secondaires. Il faut savoir que l'industrie pharmaceutique, c'est une industrie très puissante qui est probablement supérieure à l'industrie automobile, supérieure à l'industrie financière, et que le but de cette industrie, c'est de vendre toujours plus et surtout d'avoir un retour sur investissement. Ils ont des sociétés qui sont spécialisées, qui scannent toutes les ordonnances qui sont remises dans les pharmacies et ils savent médecin par médecin, quartier par quartier, ce que...» Philippe David: «C'est Big Brother ?» Sauveur Boukris: «Ah ben bien sûr.»



Partager cette page