SANTÉ

Publié le 09 décembre 2021

Crédit vidéo : RMC

Source : https://rmc.bfmtv.com/

Ce prof d'histoire laisse exploser sa colère contre Delfraissy: «Il y en a marre, qu'on nous foute la paix»

Kevin Bossuet était l'invité de l'émission «Les Grandes Gueules» diffusée ce jeudi 9 décembre 2021 sur RMC.

«Limiter probablement quand même le nombre de convives»

Jean-François Delfraissy: «Les fêtes de Noël en famille, vous vous souvenez ? Les Français avaient été très raisonnables l'an dernier. Est-ce que les Fêtes peuvent avoir lieu ? Les Fêtes pourront avoir lieu, mais il faut probablement les entourer. C'est-à-dire limiter probablement quand même le nombre de convives, se faire faire un test antigénique le vendredi avant Noël. Bien vérifier que s'il y a des personnes âgées, il y a quand même une couverture vaccinale, etc. Tout ça, c'est du bon sens.»

«J'espère que c'est Noël qui va nous sauver du professeur Delfraissy»

Kevin Bossuet: «Non mais vraiment, de quoi se mêle le professeur Delfraissy ? On fait ce qu'on veut chez nous, on en a marre de ces recommandations paternalistes. J'entendais monsieur Delfraissy nous dire qu'il fallait sauver Noël, mais j'espère que c'est Noël qui va nous sauver du professeur Delfraissy et qui va s'enfermer chez lui avec sa famille et qui n'ira plus dans les médias. C'est juste insupportable ! Regardez hier ce qu'il a dit, il a dit qu'il aura peut être une quatrième dose. Il est en train de créer une forme d'anxiété dans notre société qui n'est juste pas possible.»

«Qu'on nous foute la paix»

Kevin Bossuet: «Que fait ce toubib encore à la tête du conseil scientifique ? Il s'est trompé sur tout, il nous donne des recommandations paternalistes, il entrave le pouvoir politique, en effet, en disant des choses qui sont ineptes. Donc à un moment, il y en a marre. Il faut vivre avec ce virus, qu'on nous foute la paix. On arrive dans les moments où c'est Noël. On a envie de se retrouver en famille. On n'a pas besoin d'un peine-à-jouir du sanitairement correct pour nous gâcher nos fêtes de Noël. Donc, qu'il se taise.»



Partager cette page