SANTÉ

Publié le 30 mai 2021

Crédit vidéo : LCI

Source : https://lci.fr/

David Pujadas nous explique qu'une journaliste de LCI est tombée malade après la première dose

Le professeur Gilbert Deray était l'invité de David Pujadas pour l'émission «24 Pujadas» diffusée sur LCI ce jeudi 27 mai 2021.

«Cinq et six semaines plus tard... elle a été testée positive»

David Pujadas: «On envoie un salut très amical à Elizabeth. Vous avez remarqué qu'elle n'est plus à l'antenne ces derniers jours. Elizabeth a été vaccinée, elle a reçu la première dose, pas encore la deuxième. On ne parle pas du syndrome de la première dose, je suis insouciant parce que j'ai reçu une première dose et psychologiquement, je me sens libéré. Cinq et six semaines plus tard, il y a quelques jours donc, elle a été testée positive. Elle n'avait rien changé à ses habitudes et rien changé à son rythme de vie : c'est à dire d'une grande prudence puisque depuis quinze mois, elle était passée au travers. Elle a donc été testée positive et elle a développé la maladie. Aujourd'hui, ça fait quelques jours et elle a le souffle court en plus d'être très fatiguée.»

«Peut-être que cette première dose ne protège pas, même après cinq ou six semaines»

David Pujadas: «Donc là, on n'est pas dans le syndrome de la première dose. Mais on est dans ce qu'on disait : "peut-être que cette première dose ne protège pas, même après cinq ou six semaines".» Professeur Gilbert Deray: «Cette première dose ne protège pas complètement. Imaginez que, par exemple, on ait sur le variant anglais, une protection de 50 et même 60%, il vous manque quand même un delta relativement important après cette première dose. On est exactement dans cet intervalle où on n'a pas assez de protection.» Adrienne Brotons: «Et peut-être que les symptômes auraient été plus prononcés si elle n'avait pas eu la première dose.» Professeur Gilbert Deray: «C'est possible.» David Pujadas: «Oui, oui, c'est vrai, sans doute.»



Partager cette page