SANTÉ

Publié le 10 octobre 2021

Crédit vidéo : LCI

Source : https://lci.fr/

Expiration du passe ? La proposition sidérante d'une journaliste sur LCI !

La journaliste Hala Oukili était l'invitée de l'émission «24H Pujadas» diffusée ce vendredi 1er octobre 2021 sur LCI.

«Je ne comprends pas pourquoi on aurait encore un passe valide»

Hala Oukili: «Bénis soit ceux qui ont rattrapé le gouvernement avant qu'il n'aille trop loin dans le relâchement, parce qu'au contraire, en maintenant finalement le passe sanitaire, il me semble, qu'on pourra pendant cette campagne parler d'autre chose que : " Attention, on sature les hôpitaux. " Je m'explique : il est inévitable, et je parle sous votre contrôle professeur, que l'immunité va baisser pour les personnes à risque, à comorbidités, etc... L'étude israélienne nous disait qu'après 8 mois de vaccination ont baissait à 16% d'immunité et on peut se dire donc qu'après 10 mois, on n'est plus vacciné. Ce qui serait peut-être même intéressant, c'est d'aller plus loin dans le sens de la prévention. Pourquoi ne pas imaginer envoyer des SMS automatiques aux gens pour leur dire : " Attention, à telle date votre passe expire. " Parce que logiquement, il expire. Si on n'est plus protégé, je ne comprends pas pourquoi on aurait encore un passe valide.»

«Vous avez une date d'expiration, vous devez vous faire vacciner»

Philippe Val: «C'est peut-être ce qui va se passer.» Hala Oukili: «Exactement. Et donc en maintenant la pression avec un passe qui reste maintenu jusqu'à l'été, il n'est pas de trop de faire le travail et de dire aux gens : " Attention! Vous allez risquer de devoir vous soumettre encore au passe jusqu'à l'été. Vous avez une date d'expiration, vous devez vous faire vacciner, une troisième dose, etc. " Et il faudrait peut-être commencer à communiquer très rapidement là dessus pour expliquer aux gens que les deux doses, c'est bien, mais à un moment, il n'y a plus rien, plus de protection. Comme ça, ils vont peut-être aussi aller de l'avant et aller vers la vaccination, parce que je vous le rappelle, c'est vraiment en juillet qu'on a eu le plus grand élan de vaccination, malgré une campagne de cinq mois qui n'était pas vraiment efficace par rapport à plein d'autres pays qui ne fonctionnent pas comme nous. Et donc, c'est possible que les gens aillent vers la vaccination très vite.»



Partager cette page