SANTÉ

Publié le 09 septembre 2021

Crédit vidéo : C8

Source : https://c8.fr/

Fabrice Di Vizio rend fou de rage le docteur Hamon sur le plateau de C8

Fabrice Di Vizio était l'invité de l'émission «TPMP» diffusée ce mercredi 8 septembre 2021 sur C8.

«Je suis parti très loin de vous parce que je ne voulais pas me faire cogner en tant qu'irresponsable»

Jean-Paul Hamon: «Il y a des risques. Vous savez il y a 150.000 - 200.000 personnes qui défilent, il y a forcément dans le lot quelques allumés qui sont psychiatrisés et ceux-là vont passer à l'acte.» Fabrice Di Vizio: «Vous savez moi aussi j'ai eu peur, je ne suis pas venu, je suis parti très loin de vous parce que je ne voulais pas me faire cogner en tant qu'irresponsable. Est-ce que vous voulez me cogner, Jean-Paul Hamon ?» Jean-Paul Hamon: «Ah oui, alors ça, ça vraiment... Moi, j'adore. Vous avez posé une question, je vais y répondre...» Fabrice Di Vizio: «Pourquoi je dis ça ? C'est important pour le public de savoir pourquoi je dis ça. Qu'est ce que dit Jean Paul Hamon ? " Il faut cogner sur les irresponsables qui ne veulent pas se faire vacciner. " Mais ça ce n'est pas de la violence.»

«Il va falloir sortir la boite à claques»

Cyril Hanouna: «Jean-Paul répondez-lui.» Jean-Paul Hamon: «C''est un matin de bonne heure, un dimanche matin, j'étais interviewé sur une télé.» Fabrice Di Vizio: «Un dimanche matin, ouai ouai... Le dimanche vous pouvez me cogner ? Le samedi vous ne pouvez pas mais le dimanche vous pouvez ?» Jean-Paul Hamon: «Fabrice Di Vizio était à la messe et donc il n'a pas entendu ce que j'ai dit. Et donc effectivement...» Fabrice Di Vizio: «Ah parce que c'est.....» Jean-Paul Hamon: «Je peux en placer une là ?» Fabrice Di Vizio: «Allez-y...oui. Ça dépend si à la fin vous me cognez ou pas.» Jean-Paul Hamon: «Donc effectivement j'étais quand même très énervé contre les gens qui refusaient de se faire vacciner. Et donc là, j'ai dit une phrase : " Il va falloir sortir la boite à claques " et...»

«Vous êtes la victime permanente»

Fabrice Di Vizio: «Non. Vous avez exactement dit....» Jean-Paul Hamon: «Eh oh oh... Fabrice ça va ! Ça va bien là, basta !» Fabrice Di Vizio: «Excusez-moi, à un moment donné vous faites la victime. Vous êtes la victime permanente.» Jean-Paul Hamon: «" Il va falloir sortir la boite à claques et cogner sur les antivax ". Alors, il y a des avocats en mal de publicité qui ont pris ça au premier degré et qui ont dit : " Est-ce que je suis une personne sur laquelle vous devriez cogner ? " Alors écoutez, ça ne m'a pas étonné de vous. Parce que question de mauvaise foi, vous êtes bien en forme. Donc là, moi, c'était un truc du second degré et j'avais dit, on ne va pas laisser comme ça les gens. C'était un moment où la vaccination patinait et que la pandémie se développait, que la réanimation était pleine. Et ça a été largement diffusé et déformé par Fabrice Di Vizio. Je lui laisse la responsabilité, il est habitué, c'est une pratique totalement habituelle, donc basta, c'est tout !»

«Je l'ai déformé ? Non, je l'ai lu Jean-Paul Hamon !»

Fabrice Di Vizio: «Parce que Jean-Paul Hamon, il n'a pas dit que ça : " Perso, je me tape un vrai succès chez les Patriotes après avoir dit sur CNews qu'il fallait sortir la boite à claques pour les non-vaccinés. " Bravo! Alors ça, si ce n'est pas de la violence. Ça vous fait rire ? Ba tant mieux si ça vous fait rire...» Jean-Paul Hamon: «Votre indignation, cher maître, vous pouvez vous la mettre ! D'accord ? Là, ça va. Là ça va bien. Effectivement, pourquoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Parce que vous avez repris ce que j'avais dit. Vous l'avez déformé et vous l'avez multiplié.» Fabrice Di Vizio: «Je l'ai déformé ? Non, je l'ai lu Jean-Paul Hamon !»



Partager cette page