SANTÉ

Publié le 08 juillet 2021

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com/

«Ils doivent savoir qu'ils n'auront pas la même liberté que les autres» Xavier Bertrand sur le pass sanitaire

Xavier Bertrand était l'invité de l'émission «Bourdin Direct» diffusée ce mercredi 7 juillet 2021 sur BFMTV.

«Ils doivent savoir qu'ils n'auront pas la même liberté que les autres»

Jean-Jacques Bourdin: «Vous êtes le président de la région des Hauts-de-France, candidat à la présidence de la République et candidat jusqu'au bout. Vous ne serez pas candidat à une primaire éventuelle des Républicains ?» Xavier Bertrand: «Je suis candidat à l'élection présidentielle, pour être président de la République, donc c'est-à-dire cette rencontre entre un homme, une femme et les Français, sans filtre et sans primaire. Elle n'est pas derrière nous la crise sanitaire, elle n'est pas derrière nous. Il y a d'ores et déjà des mesures pour essayer de freiner la propagation du variant qui sont là. Mais je souhaite par contre que l'on développe beaucoup plus vite le pass sanitaire. Et de dire à ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, et pas seulement les soignants, qu'ils ne peuvent pas nous mettre en risque et que s'ils font le choix de ne pas se faire vacciner, alors ils doivent savoir qu'ils n'auront pas la même liberté que les autres.»

«Il faut renforcer et développer le pass sanitaire»

Jean-Jacques Bourdin: «Et ils ne pourront pas accéder à un cinéma, un théâtre, un restaurant ou un café ?» Xavier Bertrand: «Oui» Jean-Jacques Bourdin: «Parce que c'est indispensable ?» Xavier Bertrand: «Oui, c'est une question de responsabilité. Et nous avons besoin de progresser sur la vaccination, encore et encore. J'avais demandé voilà quelques mois que la vaccination puisse être possible sur le lieu de vacances, je vois que c'est le cas, tant mieux, mais nous n'avons pas aujourd'hui un taux de vaccination suffisant pour être à l'abri des variants. Personne n'a envie de revivre des mesures dures, privatives de libertés. Tout le monde a envie de sortir de ce tunnel, mais l'épidémie, elle n'est pas derrière nous et nous avons absolument besoin d'accélérer sur la vaccination. Je le dis, le fait de l'annoncer, de la proposer ne fera pas plaisir, mais encore une fois, au nom de l'intérêt général, il faut renforcer et développer le pass sanitaire.»



Partager cette page