SANTÉ

Publié le 13 décembre 2020

Crédit vidéo : Sud Radio

Source : https://www.sudradio.fr

Le docteur Louis Fouché recadre sévèrement Martin Blachier

Le docteur Louis Fouché était l'invité de l'émission «Les Incorrectibles» diffusée sud Radio le 22 novembre 2020. Face à lui le doncteur Martin Blachier.

«Des arguments d'autorité sur l'épidémiologie»

Dr Louis Fouché: «Vous posez des arguments d'autorité sur l'épidémiologie, en disant : " Il n'y a pas une personne qui ne devrait pas penser comme vous. " En réalité il y a pas mal de personnes qui ne pensent pas comme vous. Les chiffres que vous donnez, notamment sur les 230.000 morts et les 400 000 morts avancé par le gouvernement pour justifier le deuxième reconfinement sont absolument faux, ils sont sortis d'un chapeau de modélisation. En fait, c'est la grande leçon de ce Covid pour moi, c'est que l'interprétation algorithmique du big data épidémiologique, en réalité nous conduit à des erreurs systémiques majeures. Et à regarder par un tout petit bout de la lorgnette des choses qui sont une réalité de manière parcellaire, un peu comme le font les zététiciens ou les Fact Checkers qui finalement prennent des tout petits morceaux de la réalité et ne sont pas capables de voir le schéma d'ensemble.»

«Vous devriez venir et rougir de honte»

Dr Louis Fouché: «Donc, d'une part, sur le premier confinement je vous réponds. Cette idée d'avoir économisé 60.000 morts, vous n'avez pas dit le chiffre heureusement, parce qu'en fait elle a été retoquée de partout. Donc c'est complètement faux, vous n'avez rien économisé. Autre chose, c'est sur la séquence temporelle. On a la chance à Marseille de ne pas avoir que Didier Raoult, on a l'ensemble de l'IHU. Vous devriez venir et rougir de honte en voyant ce qui s'y passe, en voyant les staff et le niveau des gens. Il y a des épidémiologistes. il n'y a pas que Didier Raoult, il y a un monde fou. Il y a un monde fou qui travaille comme des malades. C'est le plus grand centre en terme de rayonnement intellectuel en Europe actuellement.»

«Ça devrait nous faire réfléchir»

Dr Louis Fouché: «Venez voir le nombre de séquenceurs qui séquencent des génomes toute la journée. C'est juste absolument incroyable, et que vous ayez un problème d'égo ou un problème de jalousie, ou que plein de gens aient des problèmes de jalousie vis-à-vis de cela. Vous devriez vous sortir de cela et regarder la réalité de ce qui s'est publié. Donc après, on a la chance d'avoir les marins pompiers et l'équipe « COMETE » qui travaillent sur les eaux usées et qui ont permis de regarder comment se passaient les clusters et d'avoir une idée bien avant les autres, de quand est-ce que les clusters commencent, quand est-ce qu'ils se terminent. En fait, c'est la réalité dans une épidémie, ça commence dans les eaux usées et dans l'eau. Et ça, ça devrait nous faire réfléchir sur les modalités de transmission et sur les modalités de prévention qu'on a choisies.»

«Le confinement est une mesure absurde, idiote...»

Dr Louis Fouché: «Donc, ça commence dans l'eau, c'est la première chose. Et ensuite, il y avait le nombre de demandes de tests qui augmente, puis le nombre de cas positifs, de tests positifs à SARS-COV-2 qui augmente, puis les hospitalisations, puis les réanimations, puis les décès. Et dans l'ordre inverse à la diminution. Et bien, vous savez quoi ? « COMETE » a découvert quand fait 15 jours avant le confinement, déjà ça a commencé à baisser. Et c'est pareil à Paris, c'est sorti il y a 2 jours. Tous les arrondissements parisiens commençaient à baisser. Donc vendre la sauce du confinement au motif que ça aurait été ça qui aurait stoppé l'épidémie : c'est faux, ça n'a rien arrêté du tout. Et vous n'avez aucune idée de ce qui se serait passé sans confinement. Si vous en avez, des pays n'ont pas confinés : à la chance ! Et d'autres pays ont confiné pendant 6 ou 7 mois. Et rien que ces comparaisons doivent vous dire que le confinement est une mesure absurde, idiote, qui n'a jamais été fait dans l'histoire. Et rien que ça devrait vous faire réfléchir. Pourquoi les humains n'y avaient pas pensé avantv? Parce que c'était une connerie.»



Partager cette page