SANTÉ

Publié le 23 août 2021

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

Le Pr. Didier Raoult règle ses comptes sur CNews: «Ils ont l'impression d'avoir du pouvoir»

Le professeur Didier Raoult était l'invité de l'émission «La Matinale» diffusée sur CNews ce lundi 23 août 2021.

«Ils ont l'impression d'avoir du pouvoir»

Laurence Ferrari: «Vous n'avez pas d'ambition politique parce qu'on voit votre nom sur les banderoles. Vous ne vous dites pas à un moment tiens...» Pr. Didier Raoult: «Non, je l'ai dit, je le répète. Non, je ne saurais pas le faire parce que ce ne sont pas des décisions qui sont guidées par la rationalité, si vous voulez, ou par la compréhension des phénomènes. Mais il s'agit de manager, un, les angoisses, deux, vous voyez bien leur réélection, trois donc, ce sont des choses qui ne m'intéressent pas. Et en plus de ça, j'ai été frappé et je vous dis je suis frappé par ça. Je suis frappé sur le peu de pouvoir réel qu'ont les gens qui font de la politique. Ils ont l'impression d'avoir du pouvoir et même des réactions qui sont extraordinaires d'hubris, malheureusement, c'est un concept qui a été perdu avec les Grecs, c'est-à-dire la déraison liée à l'impression qu'on a tous les pouvoirs, qu'on se prend pour Dieu. Je suis frappé de voir ça.»

«Crémieu c'est le grand copain de Hirsch»

Laurence Ferrari: «Mais personne n'est à l'abri de son hubris, ni vous, ni moi.» Pr. Didier Raoult: «Cela se domestique, si on est lucide, cela se domestique.» Laurence Ferrari: «Le professeur François Crémieu, qui, encore une fois, souhaite vous voir partir.» Pr. Didier Raoult: «Il n'est pas professeur, c'est un administratif.» Laurence Ferrari: «François Crémieu, vous avez raison, souhaite vous voir partir de l'IHU. Vos paroles ont un sens et un poids dans l'opinion, professeur Raoult.» Pr. Didier Raoult: «Non pour dire la vérité, je pense que Crémieu c'est le grand copain de Hirsch. Et comme j'ai dit ce que je pensais de la gestion de Paris qui était absolument épouvantable, il m'en veut beaucoup.»

«On a l'impression que l'on n'a pas le droit d'être intelligent dans ce pays»

Pr. Didier Raoult: «Quand je vois, il est arrivé, il a viré mon collaborateur Eric Chabrière. Ils ont viré Fouquier qui essayait de donner une vision alternative des choses, et moi, il ne veut pas me prolonger dans mes fonctions hospitalières, tout ça en l'espace de deux mois, c'est peut-être possible que ce soit par hasard, ce n'est pas sûr. On a l'impression qu'il est venu faire le ménage. Je vous dis simplement, il arrive pour faire le ménage. Je fais partie des objets dont il voudrait faire le ménage. Je le regarde. Je vois que c'était une idée fausse et je me suis trompé. J'ai fait un truc, en disant on a le droit d'être intelligent. On a l'impression que l'on n'a pas le droit d'être intelligent dans ce pays.» Laurence Ferrari: «C'est-à-dire qu'on est forcément dans le camp des bons ou dans le camp des méchants. Il n'y a pas de nuance possible.»



Partager cette page