SANTÉ

Publié le 30 avril 2021

Crédit vidéo : RT France

Source : https://francais.rt.com/

Pass Sanitaire: «C'est un outil totalement liberticide... La porte ouverte à la carte de la citoyenneté chinoise» Alexis Poulin

Alexis Poulin était l'invité du journal de RT France ce mercredi 28 avril 2021.

«Il y a quand même la volonté d'imposer un pass sanitaire»

Samantha Ramsamy: «Le gouvernement va pouvoir prendre des mesures restrictives tout de même, comme la fermeture des commerces, limiter aussi les déplacements. Finalement, ce régime transitoire est-ce qu'on doit le considérer comme une exception ou pas ?» Alexis Poulin: «C'est tout le problème des régimes transitoires. C'est qu'ils ont tendance à s'inscrire dans le temps long et puis finalement, à s'inscrire dans la loi. Les régimes d'exception aussi. Là, on voit bien que l'idée, c'est de prolonger et de pouvoir agir vite. Si on voit des clusters se former en régions, pouvoir à nouveau fermer des commerces, pouvoir à nouveau empêcher la circulation des personnes, puisque c'est comme ça que le virus circule, malheureusement. Donc on voit l'idée. En parallèle de ça, il y a quand même la volonté d'imposer un pass sanitaire, le pass vert européen, le passeport vaccinal si on veut. Et là, les contours sont très flous.

«C'est un outil totalement liberticide, assumé comme tel»

Alexis Poulin: «C'est-à-dire qu'on nous en parle d'abord pour voyager, pour passer d'une frontière à l'autre, même si c'est difficile à comprendre. Mais, on ne sait pas s'il va falloir l'avoir avec soi pour pouvoir aller dans des commerces. C'est le cas en Allemagne, par exemple, où vous devez faire des tests pour aller dans certains commerces. Est-ce qu'en France, il faudra avoir son QR Code sur l'appli Stop Covid pour pouvoir aller au restaurant, aller au cinéma et au théâtre. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, est tout à fait contre. Mais elle ne pourra pas l'empêcher si c'est le cas. Et on voit bien que Jean Castex est gêné. Il le disait, c'est quelque chose qui attaque nos libertés fondamentales d'une certaine façon. Donc c'est un outil totalement liberticide, assumé comme tel, et peut-être la porte d'entrée de cette carte de la citoyenneté qu'on voit en Chine, où vous êtes bon ou mauvais citoyen et ça vous ouvre des droits ou pas. Et ce serait la fin de l'égalité. Or, l'égalité c'est un des trois piliers de la République : liberté, égalité, fraternité. Si on commence à mettre ce pass sanitaire en place, quel sera le périmètre ? Et là, il n'y a pas de réponse. Et c'est ça qui fait peur dans ce régime transitoire.»

«Ce pass sanitaire qui va devenir l'alpha et l'oméga de notre vie citoyenne»

Alexis Poulin: «C'est qu'on voit bien qu'on est en train de tester, finalement, des solutions pour ouvrir ou fermer la cage des hamsters, voir jusqu'où ils peuvent aller. S'ils ont le droit de consommer tel produits, essentiels ou non. Si la culture est essentielle ou pas. Et en même temps, on l'a vu, le concert test en Espagne a prouvé qu'il n'y avait pas eu de contaminations suite à ce concert avec des protocoles, bien sûr. Il y a donc d'autres façons de réouvrir qu'avec le pass sanitaire. Moi, ce qui me fait peur avec ce régime transitoire, c'est simplement la phase test de ce pass sanitaire qui va devenir l'alpha et l'oméga de notre vie citoyenne, de notre vie de tous les jours. Et là, on entre dans une autre société qui est celle de la techno surveillance, du fichage permanent, fichage biologique, puisqu'il est question de votre santé, de votre état de santé. Et on ne sait pas jusqu'où ça peut aller, c'est une porte très dangereuse sans débat bioéthique.»



Partager cette page