SANTÉ

Publié le 18 mai 2021

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com/

Pass sanitaire: Olivier Veran nous explique tranquillement qu'il y aura des défavorisés

Le Ministre de la santé, Olivier Veran, était l'invité d'une émission spéciale ce lundi 17 mai 2021 sur la chaîne BFM TV.

«Les personnes qui ne se feront pas vacciner seront défavorisées par rapport aux personnes qui seront vaccinées»

Laura (Téléspectatrice): «Bonjour monsieur Véran, j'aimerais savoir comment les personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner vont-elles faire pour accéder à tous les loisirs de la vie courante : comme le cinéma, le théâtre, les concerts. Ne seront-elles pas défavorisées par rapport aux personnes qui se sont fait vacciner ?» Abdel (Téléspectateur): «Je voudrais savoir s'il faut un Pass Sanitaire pour aller au restaurant. C'est ce que l'on entend partout et je voudrais savoir si c'est vrai ou pas ?» Aurélie Casse: «Alors, qu'est-ce que vous répondez à Laura et Abdel. En gros : est ce qu'il y aura un fossé entre les vaccinés et les non-vaccinés ?» Olivier Véran: «Alors oui, les personnes qui ne se feront pas vacciner seront défavorisées par rapport aux personnes qui seront vaccinées. Puisque les personnes qui seront vaccinées seront des personnes qui seront protégées contre le virus. Et les personnes qui ne seront pas vaccinées sont des personnes qui ne seront pas protégées contre le virus.

«On ne va pas s'empêcher de rouvrir les restaurants parce qu'il y aurait 10% de la population qui refuserait de se faire vacciner»

Olivier Véran: «Ils peuvent donc contracter la maladie, même quand le virus ne circule pas beaucoup et c'est ce qui arrive de façon générale, à toutes les personnes qui font face à des maladies infectieuses pour lesquelles il existe des vaccins et qui les refusent. Notre rôle, encore une fois, c'est de tout faire pour que ce soit simple de se faire vacciner et gratuitement. D'inciter et d'expliquer encore et encore pourquoi il faut se faire vacciner, de lever tous les doutes et de répondre inlassablement aux interrogations des uns et des autres.» Aurélie Casse: «Justement, ce n'est pas si clair que ça. Parce que Laura dit : "Je ne suis pas vaccinée, est-ce que je pourrais quand même aller au cinéma ?".» Olivier Véran: «Non, non, elle a dit "Si on n'a pas envie de se faire vacciner". Ce n'est pas la même chose.» Aurélie Casse: «Oui, vous avez raison, mais ça revient à ne pas être vacciné.» Olivier Véran: «Pardonnez-moi. On ne va pas s'empêcher de rouvrir les restaurants parce qu'il y aurait 10% de la population qui refuserait de se faire vacciner, alors même que les vaccins sont gratuits et que nous faisons tout pour qu'ils puissent se faire vacciner. Donc, il y a un choix qui est un choix personnel, individuel, même un peu individualiste.»

«Le Pass Sanitaire, qu'est-ce que c'est ?»

Olivier Véran: «Puisqu'un vaccin contre un virus comme celui-ci, c'est une protection pour soi, mais c'est aussi une protection pour les autres. Après, quand on est très inquiet, on en discute avec son médecin qui vous réexplique les choses, qui vous rassure et qui vous invite à vous faire vacciner. Le Pass Sanitaire, qu'est-ce que c'est ? C'est la preuve que : soit vous avez été vacciné, soit vous avez un test négatif, soit vous êtes guéri depuis peu du Covid et donc vous êtes protégé. Il ne sera demandé aux Français que pour des événements qui font plus de 1.000 personnes et qui sont des évènements dits exceptionnels tels que des festivals ou des grands salons. Le Pass Sanitaire n'est pas autorisé par la loi pour entrer au restaurant, pour rentrer dans une salle de cinéma ou dans un autre petit théâtre qui ferait moins de 1.000 spectateurs. Donc, on parle là de grands événements avec des caractéristiques de lieux clos, mais pas forcément tout le temps, comportant des risques de ne pas porter de masque en permanence et à risque de fort brassage de population.»



Partager cette page