SANTÉ

Publié le 25 mars 2021

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

Pour ce professeur: «Il n'y aura pas de retour à la normale avant la fin de cette décennie»

Le professeur Djillali Annane était l'invité de Laurence Ferrari pour une interview diffusée ce jeudi 25 mars 2021 sur la chaine CNews.

«Je crois qu'il faudra au moins la fin de cette décennie»

Laurence Ferrari: «Le professeur Delfraissy envisage la sortie de crise pour l'automne prochain. Vous, vous pensez que l'on peut être vaccinés à la mi-juillet à peu près tous. Automne prochain, retour à une vie normale ou pas ? Est-ce que l'automne prochain nous amènera de nouveaux variants et donc une nouvelle épidémie ?» Pr Djillali Annane: «Ecoutez, moi, j'espère, comme le professeur Delfraissy, qu'effectivement, à l'automne prochain, nous ayons retrouvé une vie normale. Je crains que l'on va continuer d'entendre parler de la Covid 19 dans la décennie qui vient, en réalité. On ne le vivra pas de la même façon, mais je ne vois pas la situation revenir à la normale avant la fin de la décennie actuelle.» Laurence Ferrari: «Parce qu'il y aura d'autres variantes, d'autres virus, c'est ça ?» Pr Djillali Annane: «Parce qu'il y aura d'autres variants, bien évidemment, et parce que c'est une pandémie mondiale. Elle ne s'arrêtera pas dans un seul pays. Il faudra attendre qu'elle s'arrête à l'échelle mondiale et on en est très loin. D'abord parce que la plus grande majorité de la population mondiale n'a pas accès à la vaccination. C'est ça la réalité. Et donc, la reprise des voyages de tourisme ou d'affaires, la recirculation, la remondialisation, c'est un facteur extrêmement important de propagation du virus. Et donc, pour que ça redevienne normal, je crois qu'il faudra au moins la fin de cette décennie.»

«Ce pass vaccinal va petit-à-petit s'installer»

Laurence Ferrari: «Est-ce que le pass sanitaire, le passe vaccinal, pareil, inéluctable, il le faudra si on veut pouvoir accueillir quelques touristes cet été ?» Pr Djillali Annane: «Oui, encore une fois s'il n'y a pas une certaine homogénéisation au niveau international, cela deviendra invivable pour tout le monde et le pass vaccinal va dépendre de cela. Et donc, comme on le voit bien beaucoup de compagnies privées aériennes ou de transports intercontinentaux ou internationaux vont l'exiger pour autoriser l'utilisation de ces transports. Certains pays vont l'exiger pour pouvoir entrer dans le pays, donc pour reprendre encore une fois les voyages d'affaires ou le tourisme, ce pass vaccinal va petit-à-petit s'installer. Au niveau national, je n'y crois pas du tout.» Laurence Ferrari: «Pour rouvrir les restaurants, non ?» Pr Djillali Annane: «je n'y crois pas du tout.» Laurence Ferrari: «Pourquoi ?» Pr Djillali Annane: «Parce que je pense qu'au niveau national, la réouverture des restaurants, etc. ne se fera que lorsque la circulation du virus aura réellement diminué de façon considérable.» Laurence Ferrari: «C'est-à-dire quand ?» Pr Djillali Annane: «C'est-à-dire que si l'on confinait, on peut projeter cela d'ici un mois, un mois et demi. Si l'on maintient les mesures actuelles, c'est probablement pas avant l'automne.» Laurence Ferrari: «Mais si on confine dur.» Pr Djillali Annane: «Si on confine dur, c'est atteignable en 4 à 6 semaines.»



Partager cette page