SOCIAL

Publié le 30 mai 2022

Crédit vidéo : FranceInfo

Source : https://francetvinfo.fr/

L'intervention fracassante de Nathalie Iannetta sur le fiasco du Stade de France

Nathalie Iannetta intervenait lors de l'émission « Les informés » diffusée sur France Info ce lundi 30 mai 2022.

« Je n'ai jamais vu ça »

Nathalie Iannetta : « J'ai eu la chance de vivre beaucoup d'événements de grande ampleur au Stade de France, je n'ai jamais vu ça : en arrivant à 19h - 19h15, c'est-à-dire quand même à quasiment H-2 du coup d'envoi, des files entières de familles qui étaient agglutinées et poussées presque contre les murs, parce qu'il y avait des vans de CRS qui s'étaient intercalés comme ça pour faire barrage, y compris sur l'autoroute – ce qui a créé par ailleurs un bouchon monstrueux. Ensuite, il y a eu un problème d'orientation, il y avait des points de contrôle, des préfiltrages comme on dit, qui étaient disponibles de l'autre côté du Stade de France. Il y a eu un problème d'orientation et d'indication pour les supporters, qui se sont donc retrouvés complètement étranglés comme ça. Et puis, il y a eu un mauvais réflexe de fermeture immédiate du stade – on était à 1 heure et demie du coup d'envoi – qui, évidemment, au lieu de réussir à rentrer sur les flux, eh bien, a là aussi participé du compactage. »

« Le premier point de préfiltrage a été débordé »

Nathalie Iannetta : « Troisième problème : normalement, vous n'accédez pas aux alentours du Stade de France si vous n'avez pas de billet, ça n'est pas possible. Or là, on a vu arriver des jeunes, qui n'étaient ni supporters du Réal, ni supporters de Liverpool, et qui ont réussi à rentrer alors qu'ils n'avaient pas de billet. Ça veut donc dire que le premier point de préfiltrage, où normalement vous présentez votre " ticket ID ", eh bien, a été débordé. » Marc Fauvelle : « Mais parce que la préfecture de police a reconnu d'ailleurs, a dit : à un moment, il y avait tellement de monde derrière l'un des points de filtrage qu'il a fallu le lever et que se sont du coup approchés de l'enceinte du Stade de France des milliers de personnes, dont certaines n'avaient absolument rien à y faire, soit parce qu'elles n'avaient pas de billet, soit parce qu'elles avaient des faux billets. On reparlera tout à l'heure de cette question des faux billets, qui est centrale, puisque c'est le premier argument qui a été donné par... »

« Si ce n'est pas les supporters de Liverpool, ça aurait été une catastrophe »

Nathalie Iannetta : « Non, le premier argument qui a été donné, c'est la faute des supporters de Liverpool. » Marc Fauvelle : « Les hordes de supporters de Liverpool. » Nathalie Iannetta : « Ce qui est parfaitement scandaleux. Scandaleux, parce que nous sommes sortis, quelques-uns, du Stade de France, nous avons vu ces familles et ces gens qui avaient des billets et qui étaient à l'extérieur. Si ce n'est pas les supporters de Liverpool, il y a un désastre samedi soir, il y a des m*rts samedi soir. Parce qu'ils ont eu un sang-froid incroyable. Pour une raison simple, c'est que, dans ce club, il y a eu la culture de la catastrophe. Ils sont nés avec Hillsborough sur les épaules. Cette catastrophe de Sheffield qui a été m*urtrière comme rarement un événement sportif a été endeuillé à ce point. Si c'est un autre club et d'autres supporters, je ne sais pas ce que nous comptons ce matin, mais sûrement pas les faux billets. »



Partager cette page