SOCIAL

Publié le 18 janvier 2021

Crédit vidéo : RT France

Source : https://francais.rt.com/

«Macron protège ces gens-là parce qu'il en a besoin» Philippe Pascot

Philippe Pascot était l'invité du journal de RT France ce samedi 16 janvier 2021.

«Il protège au maximum ces gens-là»

Philippe Pascot: «Cette loi est faite pour protéger une certaine partie de la police, or, je suis désolé, la loi en priorité, c'est d'abord pour protéger les populations. Et il y a de plus en plus de lois qui sont faites, qui sont posées, des décrets et des ordonnances. Parce que la plupart du temps, c'est fait en douce. Pourquoi faire une loi de plus ? C'est uniquement pour faire plaisir à certains policiers qui font des bavures. C'est uniquement parce que la police aujourd'hui est le dernier rempart, le dernier rempart du fait que Macron existe encore, qu'il protège au maximum ces gens-là. Dans la loi sécurité globale, ils vont aussi mettre un article qui va permettre à la police municipale de faire des actions judiciaires.»

«Une loi sécuritaire qui va nous rapprocher de la Corée du Nord»

Philippe Pascot: «Je rappelle quand même que la police est sous les ordres de la juridiction nationale. La police municipale, c'est le maire qui va commander avec toutes les dérives qu'on peut connaître chez certains maires. La globalité de cette loi est uniquement une loi sécuritaire qui va nous rapprocher de la Corée du Nord. C'est une loi complètement aberrante. Ne serait-ce que l'article 24. On n'en a pas besoin puisque ça existe déjà dans la loi française, il suffirait d'appliquer la loi française. Je voudrais juste vous rappeler que l'article 8 de la Convention européenne, l'article 9 du Code civil, l'article 221-1 du Code pénal réprimandent déjà toute atteinte à la vie privée et à l'image de quelqu'un. J'ai le droit de filmer mais je n'ai pas le droit de diffuser. Mais c'est quoi cette connerie ? C'est quoi cette connerie ? Par contre, eux ont le droit de filmer. Eux ont le droit de nous ficher.»

«Des gens qui vous traînent par terre»

Philippe Pascot: «La loi dans ce cas-là, elle est dans un seul sens. Pourquoi les policiers n'ont pas le droit d'être filmés ? S'ils font correctement leur travail, il n'y a pas de problème. Là où il y a un problème, c'est quand il y a des brutalités policières. Là où il y a un problème, c'est quand il y a des bavures. Mais regarder des images de policiers qui font bien leur boulot cela ne pose aucun problème. Ces gens-là ont peur et les policiers qui font des bavures ont peur. Donc comme ils peuvent faire pression sur le gouvernement, ils s'en servent. Comme dans les policiers, il y a un petit groupe, il faut le reconnaître, de policiers fachistes, de policiers qui n'hésitent pas à faire des bavures, et on l'a vu avec le producteur de disques, des gens qui rentrent chez vous, des gens qui vous insultent, des gens qui vous traînent par terre, c'est sûr que ces gens-là ne veulent pas qu'on les filme, ces gens-là ne veulent pas qu'on montre leur tête.»

«Macron protège ces gens-là»

Philippe Pascot: «Et c'est pour ça que Macron protège ces gens-là, parce qu'il en a besoin pour ne pas tomber. Je signale que normalement, l'article 24, il ne devrait même plus exister. Ils ont pris des engagements comme d'habitude. Ils disent et ils font le contraire. La loi aujourd'hui est faite pour protéger, vous l'avez bien dit, certains policiers. Elle n'est pas faite pour protéger la population. Et ça, c'est une honte. Et vous vous rendez compte, Nadège s'est un peu trompée malgré la pluie, malgré le Covid, malgré le froid, malgré la répression, malgré le fait qu'on ne peut même plus se rendre sur manifestation, il y a encore des milliers de gens dans la rue dans 80 manifestations en France. Et ça, c'est formidable. Et ça, malheureusement, une fois de plus, notre gouvernement, qui quelque part, est sourd et aveugle, ne veut pas voir, ne se rend pas compte que le peuple est dans la rue. Ça va finir par lui péter à la figure.»



Partager cette page