ÉCONOMIE

Publié le 12 juillet 2022

Crédit vidéo : A. nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

Ce député sort le classement des grandes fortunes en pleine commission : « Ce n'est pas eux que vous allez cibler »

Adrien Quatennens, député, intervenait lors de la Commission des affaires éconimiques à l'Assemblée nationale ce lundi 11 juillet 2022.

« D'où vient l'inflation ? »

Adrien Quatennens : « Mesdames et Messieurs les ministres, 7 % de hausse des prix attendue pour septembre, c'est une fonte d'autant, de même proportion, des salaires et des revenus. Pour une poignée de très riches, ce n'est pas un drame, mais pour la grande masse des Français, c'est la vie quotidienne qui est rendue impossible. Alors, j'ai deux questions à vous poser et je vais me permettre de vous souffler la réponse. D'abord, d'où vient l'inflation ? D'où vient la hausse des prix ? Est-ce que c'est dû au conflit, comme vous l'avez dit tout à l'heure ? Non, il était déjà là bien avant. C'est largement le fait d'une spéculation. Nous le vérifions par exemple avec Total, où pendant que les Français payent le prix du carburant à 2 € le litre à la pompe et des pleins à plus de 100 €, eh bien, Total réalise le bénéfice record de toute l'histoire de l'industrie et son PDG vient de s'augmenter de 52%. »

« Ce n'est pas la crise pour tout le monde »

Adrien Quatennens : « Qui va payer l'inflation ? C'est l'autre question. Est-ce que c'est la vie des gens qui va être la variable d'ajustement, c'est-à-dire des choix dans les dépenses contraintes, parfois se déplacer, bien manger ou offrir des loisirs à ses enfants ? Ou est-ce que c'est la rente privée, les profiteurs de crise, qu'enfin vous allez cibler ? Je crois que nous avons la réponse et j'encourage tout le monde à la lecture, une fois n'est pas coutume, du numéro spécial des fortunes de France de Challenges, qui montre que leur patrimoine a doublé en un quinquennat et que ce n'est pas la crise pour tout le monde. Bien sûr, ce n'est pas eux que vous allez cibler. Vous avez choisi, vous allez faire payer la grande masse des Français. Contrairement à ce qu'affirme votre titre de projet de loi, il ne protège pas le pouvoir d'achat, il entérine sa baisse. Quand il s'est agi de faire des cadeaux aux plus riches et aux grandes entreprises sans aucun effet, vous mettez le paquet. »

« Quand il s'agit de revaloriser les revenus des ménages face à l'inflation, ce sont des miettes »

Adrien Quatennens : « En revanche, quand il s'agit de revaloriser les revenus des ménages face à l'inflation, ce sont des miettes. Vous ne donnez rien, vous anticipez des revalorisations déjà prévues. Vous imaginez toutes les astuces pour éviter l'augmentation des salaires. Le peuple ne réclame pas des miettes pour survivre, il réclame sa juste part du gâteau. Nous allons vous proposer la hausse du Smic à 1 500 €, la revalorisation des minima sociaux au niveau du seuil de pauvreté et une revalorisation du point d'indice des fonctionnaires. Allez-vous continuer à y faire obstruction ? » Fadila Khattabi : « Non non, Monsieur le député, c'est bon ! La parole est à Jean-Pierre Vigier. »


Partager cette page