ÉCONOMIE

Publié le 22 août 2021

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

Jean-Pierre Mercier balance: «Big Pharma se fait des milliards sur la santé des gens»

Jean-Pierre Mercier était l'invité de l'émission «Soir Info Week-End» diffusée sur CNews ce samedi 21 août 2021.

«Ils le prennent comme une marchandise»

Jean-Pierre Mercier: «Le combat contre le virus est un combat politique. Et Macron, lui, il se sert du virus pour faire son opération politique. C'est vraiment une opération politique pour masquer l'incurie, masquer l'irresponsabilité, la manière dont le gouvernement a géré cette crise sanitaire. C'est un combat politique parce que personne ne pose véritablement le vrai problème pour la vraie solution afin de combattre le virus. Vous avez à la fois le gouvernement qui fait contrainte sur contrainte sur la population et, côté actionnaires des Big Pharma, des industries pharmaceutiques c'est liberté totale. Ces vaccins ils sont la propriété privée de ces actionnaires, interdit de les dévoiler. Ils ont même l'autorisation, c'est légal, de se faire du fric en vendant des vaccins, un médicament, eux, ils le prennent comme une marchandise.» Barbara Klein: «Ce système existait avant cette crise sanitaire et pourtant, on ne le dénonçait pas à ce point là.» Jean-Pierre Mercier: «On était un certain nombre à le dénoncer et on le dénonce.»

«C'est des actionnaires privés qui se font des bénéfices et des milliards sur la santé des gens»

Jean-Pierre Mercier: «C'est l'organisation économique de cette société, c'est la notion de propriété privée et la notion de loi du profit. C'est des actionnaires privés qui se font des bénéfices et des milliards sur la santé des gens. Ça aussi ce n'est pas normal pour les gens. C'est évident et c'est même scandaleux, c'est révoltant. Et les brevets empêchent les scientifiques du monde entier, des différents laboratoires privés, d'avancer encore plus vite parce que c'est cette propriété qui est un frein au développement scientifique et au développement de la science. Et c'est ça qu'il faut réussir à casser, qu'il faudra réussir à casser. Et ça, on ne peut pas compter sur les Etats, sur les gouvernements parce que leur job, c'est justement de protéger cette propriété privée et de faire tourner la loi du profit. Aujourd'hui, on est en train d'en crever de cette loi du profit et de cette propriété privée.»

«Ce sont les actionnaires qui gagnent énormément»

Martin Lévrier: «L'émulation qui fait que la science va très vite parfois, c'est aussi parce qu'il y a concurrence. On ne peut pas le nier.» Jean-Pierre Mercier: «Quelle horreur!» Martin Lévrier: «Ben oui, mais c'est comme ça.» Jean-Pierre Mercier: «Mais non, c'est la passion des chercheurs et des scientifiques. C'est ça qui fait l'émulation.» Martin Lévrier: «Mais non, pas que cher monsieur.» Jean-Pierre Mercier: «Ce n'est pas la recherche du profit. Vous ne pouvez pas défendre encore ces idées là, aujourd'hui en 2021, en pleine pandémie, c'est pas possible.» Martin Lévrier: «Mais si, parce que s'ils ont été aussi vite... Certes il y a eu l'argent public mais il y avait aussi un désir d'aller le plus vite possible et il n'y a pas que la passion, il y a les deux. C'est comme ça. Le monde est ainsi fait. Ça ne me réjouit pas.» Jean-Pierre Mercier: «Les chercheurs et les scientifiques ne gagnent rien dans le vaccin, ils sont salariés.» Martin Lévrier: «Allez voir aux Etats-Unis et vous verrez.» Jean-Pierre Mercier: «Non, ce sont les actionnaires qui gagnent énormément.»

«Les actionnaires salissent et gâchent tout le travail des scientifiques et des chercheurs»

Jean-Pierre Mercier: «D'ailleurs, leurs actions fluctuaient en Bourse en fonction du pourcentage de protection de tel ou tel vaccin, pour vous dire. Et quand vous regardez ça et que vous n'y connaissez rien du tout en vaccins ou en médicaments, vous dites : " Mais là, c'est du grand n'importe quoi. " Et après, ils veulent nous soigner avec ça ?!» Martin Lévrier: «Ils nous soignent, attention.» Jean-Pierre Mercier: «Bien sûr, qu'ils nous soignent.» Barbara Klein: «Ils nous protégent des formes graves de la Covid. Ils ne nous empèchent pas de l'attraper.» Jean-Pierre Mercier: «Je vais vous dire, les actionnaires salissent et gâchent tout le travail des scientifiques et des chercheurs. Et ça, c'est lamentable.»



Partager cette page