POLITIQUE

Publié le 28 octobre 2022

Crédit vidéo : A. nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

« 3 Smic ? C'est n'importe quoi ! » Scène surréaliste où un ministre annonce les rémunérations d'une assistante maternelle

Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, intervenait lors de la séance publique à l'Assemblée nationale ce mercredi 26 octobre 2022.


“ On parle de femmes dont le revenu minimum est à 3,18 € de l'heure. ”

William Martinet : « Est-ce que tout le monde comprend bien ici que l'on parle du salaire des assistantes maternelles ? C'est de ça dont on parle. On parle de femmes dont le revenu minimum est à 3,18 € de l'heure, et qui, du coup, pour s'en sortir, travaillent sur des plages horaires où on accueille le premier enfant à partir de 7 ou 8 h du matin, le dernier, parfois, c'est jusqu'à 7 ou 8 h du soir, où on n'a pas de pause déjeuner, et où le salaire réel des assistantes maternelles est parfois en dessous du Smic. C'est de ça dont on parle. Juste que l'on ne perde pas cette réalité humaine de ces professionnelles de la petite enfance quand on parle de ces sujets. Et donc, en l'occurrence, si cet article 36 comportait un petit peu plus un risque inflationniste sur les rémunérations, en l'occurrence des assistantes maternelles, ça aurait été un meilleur article 36. »


“ Elle gagne en moyenne un Smic par enfant gardé. ”

Sébastien Chenu : « Monsieur le Ministre, vous souhaitiez reprendre la parole. Comme je n'ai pas encore ouvert le scrutin, le ministre reprend la parole. » Jean-Christophe Combe : « Merci beaucoup, monsieur le Président. Je tiens vraiment à répondre à ce qui vient d'être dit des deux côtés de cet hémicycle. » Sébastien Chenu : « Silence. Ce qui permet à chacun d'arriver. Seul le ministre a la parole. » Jean-Christophe Combe : « Concernant les assistantes maternelles, je précise au passage que cette réforme, elle a été demandée par les assistantes maternelles en particulier. Je précise également qu'une assistante maternelle, elle gagne en moyenne un Smic par enfant gardé. C'est-à-dire qu'en général, elle en garde trois. Donc c'est erroné de dire qu'une assistante maternelle... » Un député : « Elle gagne combien en moyenne ? »


“ Oui monsieur, trois Smic, trois Smic en moyenne. ”

Jean-Christophe Combe : « Trois Smic, trois Smic en moyenne. Oui monsieur, trois Smic, trois Smic en moyenne. Trois enfants, effectivement. Et là, vous nous faites... Et là vous dites... vous faites... » Sébastien Chenu : « Allez, le ministre conclut. Après, on vote. » Jean-Christophe Combe s'adressant au banc du gouvernement : « Comment ? Le Smic horaire ? » Un député : « C'est n'importe quoi ! » Sébastien Chenu : [Brouhaha dans l'hémicycle] « Chers collègues, Messieurs, s'il vous plaît, on revient au sujet. Si vous voulez voter, vous laissez le ministre conclure. Et puis nous allons procéder au scrutin public. Monsieur le Ministre, je vous laisse conclure. » Jean-Christophe Combe : « Oui pardon. Un tiers de Smic fois trois par moyenne, ça fait un SMIC effectivement, pardon. J'ai... Et la deuxième chose que je voulais vous dire, c'est qu'on n'est pas en train de baisser le minimum salarial des assistantes maternelles, c'est qu'on plafonne le maximum et qu'on négociera avec elles ce plafond. Encore une fois, ça doit faire l'objet d'une concertation et on ne va pas plafonner les choses de façon autoritaire et seuls. »


Partager cette page