POLITIQUE

Publié le 26 novembre 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

« Les princes qui nous gouvernent » Agacé, André Bercoff donne une leçon de démocratie à une élue macroniste

André Bercoff intervenait lors de l'émission « Morandini Live » diffusée ce vendredi 25 novembre sur CNews.


“ Aucune loi ne peut être adoptée si elle n'a pas l'assentiment des princes qui nous gouvernent. ”

André Bercoff : « D'abord, ne parlons pas de Renaissance et d'Horizon, etc. Vous étiez très contents quand il y avait les Playmobil à l'Assemblée. Vous aviez la majorité absolue et il faut le dire. Le problème de l'exécutif, c'est qu'il se fout totalement du législatif. Il n'y a plus de législatif en France. Il y a l'exécutif qui a le pouvoir et les autres qui sont, jusqu'à présent, des chambres d'enregistrement. Et pourquoi ça marche là ? Parce que vous vous renvoyez. Quand France Insoumise vous dit : " Il faut des amendements ", nous on fait des amendements. Ça veut dire que c'est entre politicards, entre politiciens et vous, vous condamnez et vous faites qu'aucune loi ne peut être adoptée si elle n'a pas l'assentiment des princes qui nous gouvernent. Et c'est ça le drame. » Mathieu Slama : « Et vous passez par le 49-3 quand vous ne pouvez pas faire voter vos lois. » Florence Berthout : « De toute façon, il faut que ça passe derrière au sénat, alors ne faites pas semblant de croire qu'une loi suffit qu'elle soit... »


“ En même temps, on ne fait pas passer les lois. ”

Mathieu Slama : « Vous avez empêché un vote parlementaire, c'est très, très grave. » Jean-Marc Morandini : « C'est le tweet de Charles Sitzenstuhl, qu'on reçoit régulièrement sur ce plateau, et qui dit : " Cette nuit, à l'Assemblée nationale, la députée Sophia Chikirou est venue sur les bancs de notre groupe intimider un de nos collègues. " » André Bercoff : « Ça me fait sourire, tout ça, là, là, c'est scandaleux... » Jean-Marc Morandini : « Non, mais ça ne se fait pas ! Excusez-moi mais on est à l'Assemblée. » André Bercoff : « Ça ne se fait pas ? Moi je voudrais rappeler, je dis à tout vos téléspectateurs... Mais attendez, je ne justifie pas, vous me faites rigoler, c'était quoi la troisième République ? Quand Joffre disait à Lyautey... » Florence Berthout : « Oh écoutez, on est en cinquième République depuis 1958. » André Bercoff : « Ah oui, donc on ne dit plus rien, donc on ne parle pas, donc on est soft. Mais en même temps, on ne fait pas passer les lois. »


“ Le peuple est complètement éliminé de cela. ”

André Bercoff : « Je vais vous dire simplement quelque chose, je trouve actuellement, franchement, ce qui se passe... » Florence Berthout : « Le Sénat se porte mieux. » André Bercoff : « Ah oui oui, bien sûr qu'il se porte mieux. » Florence Berthout : « Plus respectueux. Non mais il est plus respectueux. » André Bercoff : « Bien sûr, mais le peuple est complètement éliminé de cela. Mais de quoi vous parlez ? De quoi vous parlez ? Comment se votent les lois ? Comment on choisit ? Pendant cinq ans, il y a un seul pouvoir en France, c'est le pouvoir exécutif et les autres pouvoirs législatif et judiciaire, et bien, j'aimerais que ça aille mieux. Je rappelle quand même qu'un certain Olivier Véran quand il était ministre de la Santé, rappelez-vous cette admonestation aux députés : " Et si vous n'êtes pas d'accord, et bien sortez ! " Il a dit ça en pleine Assemblée nationale. Il n'était pas dans l'opposition, lui, il était au gouvernement. Il a dit : " Vous n'êtes pas d'accord avec ce que je dis ? Sortez ! " C'est quoi ça ? »


Partager cette page