POLITIQUE

Publié le 30 décembre 2021

Crédit vidéo : A. nationale

Source : http://assemblee-nationale.fr/

Ce député ridiculise l'exécutif en pleine commission: «Debout on contamine, assis on ne contamine plus»

Ugo Bernalicis, député, intervenait lors de la Commission des lois à l'Assemblée nationale ce mercredi 29 décembre 2021.

«Ce serait compliqué de passer entre les gouttes du variant Omicron»

Ugo Bernalicis: La première des contradictions, elle a été donnée par le ministre Véran tout à l'heure. Il a dit, contrairement à ce qu'on peut lire dans Le Canard enchaîné d'ailleurs, que les personnes non vaccinées n'étaient pas ses ennemis et qu'il avait de l'empathie. Première nouvelle, mais ok, il a de l'empathie très bien. Et que, du coup, il leur disait solennellement qu'il fallait qu'ils aillent se vacciner puisque ce serait compliqué de passer entre les gouttes du variant Omicron et que le virus, le covid, continue de tuer comme comme chacun le sait. La question est la suivante : est-ce qu'en mettant en place le passe vaccinal tel qu'il est fait, nous allons convaincre ou faire changer d'avis des gens qui, jusqu'à présent, ont déjà refusé le passe sanitaire, y compris avec les conséquences sur la vie quotidienne, mais pas que sur la vie quotidienne, je pense notamment à tous ceux qui ont refusé de se faire vacciner et d'avoir le passe sanitaire alors que leur travail en dépendait et qui ont été suspendus, que ce soit dans le monde médical, mais pas que, puisque je rappelle que pour pouvoir travailler dans la restauration qui est soumise au passe sanitaire, il fallait soi-même être détenteur d'un passe sanitaire

«Debout on contamine et assis on ne contamine plus»

Donc comment ces gens que vous avez radicalisés par la brutalité de votre politique, comment vous allez réussir à les faire changer d'avis ? En réalité, vous ne cherchez pas à les faire changer d'avis. Vous faites là une politique qui cherche à montrer que vous faites quelque chose, en transformant le passe sanitaire en passe vaccinal. En expliquant que debout on contamine et assis on ne contamine plus, c'est quand même assez extraordinaire. Sans parler des gens qui sont de grande taille et qui sont plus grands assis que ceux de petite taille qui sont debout. Bon, qu'est-ce que c'est que cette histoire? Vous voyez bien que ça ne tient pas debout pour filer la métaphore.



Partager cette page