POLITIQUE

Publié le 27 octobre 2022

Crédit vidéo : France TV

Source : https://france.tv/

Depuis un graphique, Emmanuel Macron explique aux Français qu'ils ne travaillent pas assez

Emmanuel Macron était l'invité de l'émission « L'Evénement » diffusée sur France 2 ce mercredi 26 octobre 2022.


“ On n'a pas d'autre choix que de travailler davantage. ”

Emmanuel Macron : « Il y a une chose où on est très en dessous de tous les voisins, c'est ça. Ce sont les heures travaillées tout au long d'une vie. Plus on est foncé, plus on travaille. Plus on est clair, moins on travaille. Si on veut réussir, si on veut avancer, on n'a pas d'autre choix que de travailler davantage. À partir de l'été 2023, comme je vous l'ai dit le 14 juillet dernier, à partir de l'été 2023, on devra décaler l'âge légal de départ de quatre mois par an. Ce qui veut dire que là où nous sommes aujourd'hui à 62 ans, on passera à horizon 2025 à 63 ans, à horizon 2028 à 64 ans et à horizon 2031 à 65 ans. Donc de manière progressive. Il n'y a qu'un moyen de faire si on est lucide, comme nous vivons plus longtemps, c'est de travailler plus longtemps. »


“ C'est une grande réforme qui touche la vie de millions de gens. ”

Emmanuel Macron : « Parce que notre système, je le rappelle, c'est nous, actifs, qui payons les retraites de nos retraités. La démographie fait qu'on doit travailler plus longtemps. Donc vous voyez, c'est une grande réforme qui touche la vie de millions de gens, mais il faut la faire. » Caroline Roux : « Il faut la faire et il faut la passer au Parlement. Une réforme comme celle-ci peut-elle passer par un 49-3 ? » Emmanuel Macron : « Alors, c'est une réforme, d'abord, je l'espère, qui peut passer par un travail qui nous permettra d'avoir le maximum d'accords et de convergences avec les partenaires sociaux, d'ici à Noël. »


“ La motion de censure. ”

Caroline Roux : « Je parle de l'Assemblée. » Emmanuel Macron : « Ensuite, le gouvernement, à Noël, présentera son texte, puis il va engager la discussion au Parlement. Moi, je souhaite que des accords soient trouvés entre la majorité et des formations politiques qui nous permettent d'avoir la majorité à l'Assemblée et au Sénat. » Caroline Roux : « On voit bien que sur le budget, c'est très compliqué. » Emmanuel Macron : « Oui, c'est compliqué, mais moi, j'ai vu aussi ce qui s'est passé ces derniers jours. » Caroline Roux : « Oui, ça s'est joué à 50 voix près. » Emmanuel Macron : « Mais qu'est-ce qui s'est joué à 50 voix près, Madame ? » Caroline Roux : « La motion de censure. »


Partager cette page