POLITIQUE

Publié le 05 septembre 2021

Crédit vidéo : France Info

Source : https://francetvinfo.fr/

Dès 2022, même hors service, les policiers pourront prendre le train gratuitement

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu'un accord a été conclu cette semaine avec la SNCF. Extrait du journal de FranceInfo diffusé ce samedi 4 septembre 2021.

«Dès 2023, tous les trajets seront concernés aux mêmes conditions»

C'est le cadeau de rentrée du gouvernement aux policiers. Depuis des années, leurs syndicats réclamaient la gratuité des trains, elle sera effective dès l'année prochaine. À partir de 2022, entre leur domicile et leur lieu de travail, les policiers pourront voyager gratuitement, à condition d'avoir leur équipement et de se signaler aux contrôleurs. Dès 2023, tous les trajets seront concernés aux mêmes conditions. Une mesure sociale nécessaire pour les policiers, selon ce syndicaliste. Thierry Clair (Syndicat UNSA): «Le transport est un coût budgétaire qui est important parce qu'ils sont domiciliés relativement loin de leur lieu de résidence administrative. Et ce coût de transport sera terminé dès lors qu'on rentre dans un dispositif de gratuité.»

La mesure se veut aussi sécuritaire ?

Selon le ministère de l'Intérieur, la mesure se veut aussi sécuritaire. Depuis les évènements dramatiques de 2015, les policiers et gendarmes sont autorisés à porter leur équipement hors service. La gratuité dans le train serait une contrepartie à une capacité d'intervention plus rapide. Stanislas Gaudon ( Syndicat Alliance): «Quand vous avez par exemple, un trouble à l'ordre public ou que vous avez un risque grave, vous avez en fait un potentiel d'intervention au sein de ce train pour sécuriser les voyageurs, intervenir si besoin est, s'il y a une mise en danger.» Face à ces arguments, les voyageurs que nous avons rencontrés ce matin étaient partagés.

«Mesure annoncée au moment même où le gouvernement réfléchit à remettre en cause les avantages de transport des agents SNCF et de leur famille»

Un voyageur: «Ça ne me gêne pas, ce sont des professionnels, ils sont formés et puis c'est de la sécurité dans le train.» Une voyageuse: «Circuler avec un équipement de police, ça me choque un peu. Que tous leurs trajets soient pris en charge dans le cadre de leur travail, pourquoi pas mais à titre privé, c'est peut-être un petit peu trop.» Financée par le ministère de l'Intérieur, la mesure est annoncée au moment même où le gouvernement réfléchit à remettre en cause les avantages de transport des agents SNCF et de leur famille.



Partager cette page