POLITIQUE

Publié le 25 janvier 2022

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com/

L'analyse pertinente de Mathieu Slama face à une députée LREM: «On instaure une méthode de chantage à la liberté»

Mathieu Slama était l'invité de l'émission «Le Live Toussaint» diffusée sur BFM TV ce lundi 24 janvier 2022.

«On instaure une méthode de chantage à la liberté»

Anne Genetet: «Nous sommes là sur un projet temporaire qui a pour seul objectif de protéger la population dans un contexte, et je terminerai là-dessus, où tous les pays dans le monde se posent la question de savoir comment inciter les gens à se vacciner. Et ce qui est intéressant de voir, c'est que la notion de passe vaccinal, de contrôle de la vaccination pour les activités de la vie quotidienne, finalement, se déploie partout, sans aucune difficulté.» Mathieu Slama: «On instaure en fait une nouvelle méthode de gouvernement qui est le chantage à la liberté. C'est-à-dire qu'en gros, si vous voulez retrouver vos libertés, faites-vous vacciner et comme ça, vous aurez votre liberté. Alors déjà, la liberté ça ne marche pas comme ça. Je pense que ce n'est pas quelque chose que l'on vous accorde en fonction de votre comportement. Ça contredit totalement notre conception de la citoyenneté qui est dans la tradition républicaine : indivisible. Il n'y a pas différents types de citoyens en France et ça c'est important.»

«Vous la condamnez à une quasi mort sociale»

Anne Genetet: «Nous sommes là pour protéger. C'était intéressant dans votre reportage, cette personne contre le vaccin qui, du coup, évolue dans des milieux dans lesquelles elle est uniquement avec des gens comme elle. Donc on voit bien que finalement elle se protège en elle-même du fait de cette mesure. Nous protégeons aussi ces personnes là en ne leur permettant pas d'aller dans des lieux où elles pourraient justement se contaminer et après se retrouver à l'hôpital. Donc mesure qui est juste, qui est proportionnelle, qui est équilibrée, qui est temporaire, je voudrais quand même le rappeler.» Mathieu Slama: «Est-ce que c'est vraiment une bonne manière de gouverner que d'inciter les gens de manière extrêmement coercitive. Ce que vous faites, en gros, c'est que vous radicalisez une minorité en la jetant en pâture en quelque sorte.» Anne Genetet: «Nous la protégeons.» Mathieu Slama: «Non, vous ne la protégez pas, parce que vous la jetez en pâture, vous la condamnez à une quasi mort sociale.»

«Vous n'allez pas résoudre ce problème avec des passes»

Mathieu Slama: «On l'a vu, moi, je ne trouve pas ça normal qu'il y ait des citoyens qui soient en situation de quasi confinement. Et on ne parle pas d'une personne, là, on parle de millions de personnes. Vous avez dit 4,5 millions de Français, peut-être maintenant, ce n'est pas rien 4,5 millions de Français. Vous êtes en train de condamner à la mort sociale des millions de Français. Et j'ajoute que dans ces millions de Français, il y a 30-40% dont leur problème c'est l'accès à la vaccination parce qu'ils sont dans des déserts médicaux. On condamne à la mort sociale des millions de citoyens qui respectent la loi et qui paient leurs impôts, qui sont autant citoyens que vous et moi.» Anne Genetet: «Ceux qui ont un cancer qui ne peuvent pas être opérés, ceux-là aujourd'hui ont ils la liberté ? Ils n'ont aucune liberté, on leur impose de ne pas se faire soigner.» Mathieu Slama: «Oui mais vous n'allez pas résoudre ce problème avec des passes madame. Moi je pense qu'au contraire, vous allez radicaliser les anti et que c'est au contraire très contreproductif.»



Partager cette page