POLITIQUE

Publié le 15 août 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

L'Europe, une démocratie totalitaire ? Un journaliste choque Pascal Praud

Gérard Carreyrou intervenait lors de l'émission « L'heure des pros » diffusée ce jeudi 9 juin 2022 sur CNews.

« La Commission européenne, qui n'est pas, que je sache, un exécutif européen élu au suffrage universel »

Gérard Carreyrou : « Aujourd'hui, je vous dis clairement : je ne voterais pas Maastricht aujourd'hui. Parce que moi je suis de ceux qui ont été scandalisés, quand je vous ai entendu annoncer que sur, effectivement, une proposition de la Commission européenne, qui n'est pas, que je sache, un exécutif européen élu au suffrage universel... » Philippe Guibert : « ... qui est désignée par les exécutifs européens. » Pascal Praud : « ... qui est désignée par les exécutifs européens, il a raison de le dire. » Gérard Carreyrou : « Mais, j'allais le dire, qui n'est que désigné par les exécutifs. On sait que les chefs d'Etat, etc. » Pascal Praud : « Donc ils sont d'accord. » Gérard Carreyrou : « Ils sont d'accord.

« Je vois, ça passe comme une lettre à la poste »

Pascal Praud : « Et là-dessus, on met ça devant le Parlement européen, qui est élu lui aussi, effectivement, dans des conditions différentes dans chaque État, avec des systèmes un peu différents, peu importe. Mais je vois, ça passe comme une lettre à la poste. Et ça, c'est la vie des gens, c'est la vie quotidienne des gens. C'est peut-être une des révolutions les plus... Moi, je suis de ceux qui sont nés à une époque où il y avait encore des charrettes pour transporter. J'avais 6 ans, j'étais dans l'Aveyron... » Philippe Guibert : « Cher Gérard... » Gérard Carreyrou : « Écoutez-moi. On transportait le charbon. Mon oncle, avec son cheval, portait le minerai de charbon de Decazeville à la ville. Je veux dire par là : je suis de cette génération qui a vécu cette immense révolution qui a été le moteur à explosion et le moteur à essence. Aujourd'hui, je veux bien qu'on m'explique et je suis prêt à entendre des démonstrations de " il faut passer à une autre étape ".

« Le processus de l'Europe aujourd'hui, c'est de devenir une démocratie totalitaire »

Gérard Carreyrou : « Mais que ça se fasse en trois coups de cuillère à pot, avec une adhésion de gens qui n'ont pas été consultés, ni nos parlementaires – ils ont beau faire semblant. Madame Morano était pitoyable. Moi j'aime bien Nadine Morano, elle a été pitoyable hier soir, elle a été pitoyable hier en allant, tête baissée, dans cette affaire, et tous les autres, pareil. Je dis que si l'Europe, ça veut dire ça... Alors, on parle souvent, à propos de l'Est de l'Europe, de démocraties illibérales. Eh bien, le processus de l'Europe aujourd'hui, c'est de devenir une démocratie totalitaire, au nom, bien sûr, d'une démocratie totalitaire. » Marie-Estelle Dupont : « Merci ! » Pascal Praud : « Gérard Carreyrou ! Mais Gérard, mais qu'est-ce qui se passe ? » Gérard Carreyrou : « Mais des millions de gens pensent ça, maintenant. »


Partager cette page