POLITIQUE

Publié le 23 mai 2022

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com

La question dérangeante d'un journaliste met ces 2 ministres dans l'embarras

Gérald Darmanin intervenait en direct durant l'émission « BFM VSD » diffusée ce dimanche 22 mai 2022.

« La protection des victimes »

Jean-Baptiste Boursier : « Allez, on va écouter le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, en déplacement à Bordeaux. » Gérald Darmanin : « Eh bien, bonjour mesdames et messieurs. Avec monsieur le ministre de la Justice, garde des Sceaux, on est très heureux d'avoir fait ce premier déplacement de ce nouveau quinquennat ensemble, ici à Bordeaux, en ce dimanche, pour pouvoir rencontrer les effectifs de police et puis pour rencontrer, dans quelques instants, les magistrats. On voulait surtout, avant de parler des mineurs isolés et de l'action décisive de la police et la justice ici, évoquer notre travail en commun que nous menons depuis deux ans sous l'autorité du président de la République et que nous sommes heureux de continuer ensemble pour la sécurité de nos concitoyens et la protection des victimes. »

« Un nouveau venu au gouvernement est accusé »

Un journaliste : « Monsieur le ministre, vous êtes en direct sur BFM TV. Il ne vous a pas échappé qu'un nouveau venu au gouvernement est accusé. Est-ce que vous pensez qu'il doit rester au gouvernement ? » Gérald Darmanin : « Il n'y a pas de commentaire à faire. On est là pour les mineurs isolés et je crois que la Première ministre s'est exprimée ce matin. » Un journaliste : « Vous ne voulez pas répondre à ces accusations ? C'est quand même un enjeu pour la politique française, on l'a vu lors des élections : les Français ont exprimé une certaine défiance vis-à-vis de la classe politique, notamment pour ce genre d'affaires. » Gérald Darmanin : « Nous n'avons pas de commentaire à faire. Encore une fois, la Première ministre s'est exprimée ce matin. On la laissera s'exprimer de nouveau si elle le souhaite. » Éric Dupond-Moretti : « Et je pense que, par ailleurs, elle a été très claire, très claire ! »

« Il y aura donc bien 140 policiers de plus »

Un journaliste : « Est-ce que monsieur Abad sera au conseil des ministres demain matin ? » Gérald Darmanin : « Je ne sais pas. Mais en tout cas, ce que je peux vous dire, puisque ça intéresse peut-être les journalistes bordelais, c'est que les promesses des effectifs supplémentaires de police sont tenues ici, puisque plus de 60 policiers sont déjà arrivés ces sept derniers mois au commissariat de Bordeaux, et de manière générale dans cette agglomération bordelaise ; et que je veux ici annoncer que les 70 nouveaux policiers qui sont conformes à la promesse que j'avais faite dans mon mandat précédent de ministre de l'Intérieur, à la demande du président de la République, arriveront d'ici la fin de l'année ici à Bordeaux : une soixantaine de nouveaux policiers sortis de l'école de police et une dizaine qui viennent du mouvement de mutation des autres circonscriptions de police. Il y aura donc bien 140 policiers de plus, comme je l'avais dit aux élus bordelais, d'ici la fin de l'année 2022 à Bordeaux. »



Partager cette page