POLITIQUE

Publié le 21 octobre 2021

Crédit vidéo : Ass. Nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr/

La République du QR code ? Choqué par les mesures sanitaires, François Ruffin démonte la politique de LREM

François Ruffin, député, s'oppose au passe sanitaire en séance publique à l'Assemblée nationale ce mardi 19 octobre 2021.

«Emmanuel Macron apparaît à la télé et voilà»

François Ruffin: «Que voulez-vous avec ce texte de loi ? Que voulez-vous avec cet état d'urgence permanent ? Avec cet état d'urgence que vous prolongez pour encore un an ? Vous voulez à nouveau un chèque en blanc au gouvernement, vous voulez les pleins pouvoirs au président. Ça fait maintenant un an que nous sommes, non pas gouvernés, mais ballottés au gré des décisions tombées d'en haut. Emmanuel Macron apparaît à la télé et voilà que du jour au lendemain, nous sommes confinés, déconfinés, reconfinés, redéconfinés, rereconfinés, reredéconfinés. Voilà que nous subissons un couvre-feu à 21 heures, puis à 19 heures, puis à 20 heures.»

«L'urgence, l'urgence, l'urgence sans cesse recommencée»

François Ruffin: «Voilà que le chef de l'Etat nous le promet jamais : "Jamais, ô grand jamais, jamais la vaccination ne sera obligatoire ! " Voilà que les marcheurs défilent main sur le cœur : " Le passe sanitaire ne vaudra jamais pour les actes du quotidien. " Et d'un coup, d'un seul, et bien si, c'est le QR code pour le sport, le resto, le ciné, le TGV, ce sont des soignants suspendus dans les hôpitaux, les EHPAD. Nous vivons une accalmie de l'épidémie. C'est le moment d'en profiter. Non pas pour rester dans l'urgence, l'urgence, l'urgence sans cesse recommencée. Non pas pour laisser notre destin entre les seules mains du Prince. Mais au contraire, au contraire, pour reprendre notre destin entre nos mains, à nous ici. C'est à nous de décider ici, semaine après semaine, si nous levons le passe ou non. Et non d'attendre d'un seul cerveau là-haut, qu'il tranche pour nous.»

«Vous avez fait le choix de l'autorité verticale assommante»

François Ruffin: «C'est à nous de décider s'il faut une troisième dose et pour qui. C'est à nous de décider si nous acceptons ou non, et je ne l'accepte pas de suspendre nos libertés. C'est à nous de décider ici comment nous mettons en oeuvre une stratégie d'aller vers, alors que depuis le printemps, vous échouez à vacciner les plus fragiles. C'est à nous de décider si nous mettons aux bancs, aux bancs de la société, 10% de non-vaccinés. Cette crise du Covid n'est pour moi qu'une amorce, qu'un prémice des crises climatiques environnementales que nous aurons à traverser. Doit-on se résigner alors à passer par-dessus bord la démocratie ? Ou au contraire, doit on s'appuyer sur toutes les intelligences du pays, des scientifiques, mais aussi des soignants, des enseignants, des étudiants, des commerçants ? Vous avez fait votre choix. Vous avez fait le choix du contrôle. Vous avez fait le choix de l'autorité verticale assommante. Vous avez fait le choix de vous asseoir sur la démocratie.»



Partager cette page