POLITIQUE

Publié le 17 novembre 2022

Crédit vidéo : Le Media

Source : https://lemediatv.fr/

Les révélations choc d'un ex-salarié de Canal+ : « Hanouna est l'instrument d'un pouvoir industriel »

Jean-Baptiste Rivoire, ex-journaliste pour Canal+, était l'invité de l'émission « Toujours debout » diffusée sur Le Média ce mardi 15 novembre 2022.


“ Ces grands systèmes médiatiques sont tenus par une poignée de milliardaires. ”

Jean-Baptiste Rivoire : « Tous ces journalistes qui sont dans ce système qui disent : " Non mais attends mais, moi; je suis quand même extrêmement libre. " Enfin, ça suffit quoi. Ils ne sont pas libres du tout. La preuve, c'est qu'on ne peut pas toucher aux intérêts de l'actionnaire et que, comme vous le disiez, il y a des lignes rouges au-delà desquelles on ne peut pas aller. Il y a des questions qu'on ne peut pas poser. Donc les choses sont claires, l'hypocrisie a volé en éclat. On ne peut pas dire un certain nombre de choses. Mais le problème, encore une fois, c'est que ces grands systèmes médiatiques sont tenus par une poignée de milliardaires qui, pour la plupart, ont soutenu Emmanuel Macron en 2017 et encore aujourd'hui. Il faut savoir qu'Hanouna, en fait, c'est quelqu'un qui va entre les mains de son actionnaire, sur lequel il ne crache jamais, il nous l'a bien dit. » Cemil Şanlı : « Il l'assume. » Jean-Baptiste Rivoire : « Il va aider des politiques que Bolloré souhaite aider. Enfin, je suis désolé mais c'est quand même ça la réalité. Je prends juste un exemple, revenons quelques instants en septembre 2016. Je sais, c'est la préhistoire. En septembre 2016, Sarkozy est encore candidat à la présidentielle de 2017. Il n'a pas encore chuté face à François Fillon. Il est un peu embêté par Envoyé Spécial qui le gratouille un peu avec l'affaire Bygmalion qui va essayer de faire censurer auprès de France Télévisions. Il n'y arrivera pas, un bras de fer terrible avec les équipes de Lucet. »


“ Que fait le groupe Bolloré dans ce contexte ? ”

Jean-Baptiste Rivoire : « Que fait le groupe Bolloré dans ce contexte ? On recrute Capucine Anav, la petite copine du troisième fils de Sarkozy, comme chroniqueuse chez TPMP. Assez rapidement, elle dit : " Ah bah Cyril, j'ai une super vidéo à te montrer, tu vas voir, regarde la surprise. " Alors t'as Nicolas Sarkozy qui arrive. " Bonjour Cyril, bon anniversaire Cyril ! " Trois jours après, il va faire une grande émission sur France 2, elle vient en plateau sur TPMP pour dire : " Oh, quel courage il a alors qu'il était terrorisé par le sujet Bygmalion. Il a eu un courage de dingue. " Donc en fait, voilà le système Bolloré dans cette période-là roule pour Sarko. Et puis Sarko va chuter à la primaire de la droite en novembre 2016 et là, ils ne savent plus comment faire donc c'est Fillon. Et puis après Fillon s'écroule à son tour. Et là, à un moment donné, je suis désolé, on a une proximité entre, alors peut-être pas Vincent Bolloré, mais son fils Yannick et la macronie. Par exemple, dans le bouquin de Marc Endeweld, il est raconté que, à deux reprises, Yannick Bolloré et son épouse Chloé Bouygues vont aller déjeuner ou dîner avec le couple Macron, dont une fois entre les deux tours de la présidentielle de 2017. Quand Macron est intronisé à l'hôtel de ville de Paris quelques jours après son élection, il y a Yannick Bolloré tremblant sur les escaliers rouges de la mairie de Paris en disant : " Oh waiting for French president and first lady. " Enfin, il est émerveillé par l'arrivée de Macron. »


“ Il est un instrument d'un pouvoir industriel. ”

Jean-Baptiste Rivoire : « Bon, voilà. Et à partir de septembre 2017, qu'est-ce qui se passe dans le système Bolloré ? On se met au service de Macron. Donc, il appelle l'anniversaire, on est au pied de la tour TF1 pour essayer de l'encourager. Le 2 mai, Hanouna va dire, en gros, entre Le Pen et Macron, je préfère Macron. Bon, c'est pas dit clairement mais c'est quasiment dit. Et puis ensuite, avec Marlène Schiappa, les émissions de C8 vont devenir un boulevard pour les macronistes. » Cemil Şanlı : « Qui aurait pu être chroniqueuse d'ailleurs si elle n'avait pas rempilé au gouvernement. Elle l'avait exprimé. » Jean-Baptiste Rivoire: « Elle a été co-animatrice à un moment donné. Et quand Macron est empêtré dans la révolte des Gilets jaunes, tout d'un coup, C8 vient à la rescousse en disant : " Bon, on va faire un débat sur les Gilets jaunes. " Alors toujours très, très orienté et très, très contrôlé. Mais ce que je veux dire c'est que, je ne sais pas si Hanouna est macroniste ou sarkozyste. Il est là où on lui dit de faire. Donc il est un instrument d'un pouvoir industriel qui cherche à se ménager un certain nombre d'intérêts politiques pour ménager ses intérêts. Donc on est dans tout sauf l'information. Moi j'entends un fonctionnement mafieux, enfin je ne sais pas : " Il m'a aidé, il m'a donné de l'argent, il m'a sorti... Donc je lui serais fidèle à vie. " Et juste pour un détail, Bolloré a passé son temps à nommer aux postes importants dans son système médiatique des gens qui lui étaient fidèles, pas des gens compétents. D'ailleurs, quand il y avait des gens trop compétents susceptibles de lui dire je suis pas forcément d'accord avec vous, il dégageait dans la minute. Mais on nomme des gens pour leur fidélité. »


Partager cette page