POLITIQUE

Publié le 07 octobre 2021

Crédit vidéo : Canal 10

Source : https://canal10-tv.com/

«Manipulation des masses» En 3 minutes, cette politologue démasque la sphère médiatico-politique

Pamela Obertan, politologue, était l'invitée de l'émission «Le Focus» diffusée ce lundi 27 septembre 2021 sur la chaine Canal 10.

«L'essentiel des médias en France est dirigé par dix milliardaires»

Pamela Obertan: «Il faut savoir que les médias constituent un pouvoir très important, on l'appelle le cinquième pouvoir, et les médias sont très importants dans une démocratie puisque justement, dans une démocratie, les citoyens ont besoin d'être informés et un citoyen qui n'est pas informé, c'est un citoyen qui subit les choses. Pour que les citoyens soient bien informés, il faut que les médias soient libres. Il faut que les médias servent l'intérêt général et ça c'est important. Or, depuis plusieurs années, on a remarqué dans les médias, une concentration aux mains d'une élite. Et ça, ce n'est pas un phénomène récent, c'est un phénomène qui existe depuis de nombreuses années et qui s'est intensifié. On le sait, aujourd'hui en France, vous avez dix milliardaires qui concentrent l'essentiel des médias.» Harold Luce: «Je crois plus de 90% des médias.» Pamela Obertan: «L'essentiel des médias en France est dirigé par dix milliardaires. Et ça, c'est une tendance que l'on retrouve dans plusieurs pays. Pour les élites, pour les classes dominantes, le rôle des médias est très important. Puisque dans une démocratie, il faut avoir l'assentiment des masses.»

«Chaque fois que vous allez avoir une personne qui déroge au discours dominant, systématiquement cette personne, on va la mettre de côté»

Pamela Obertan: «Si vous n'avez pas l'assentiment des masses, vous ne pouvez pas faire passer votre point du vue. Donc, comment faire pour que votre point de vue, que vos intérêts, qui sont minoritaires et qui vous servent, puissent susciter l'adhésion de la masse ? Comment faire ? Et bien justement, les médias constituent un outil important. Et qui contrôle les médias, arrive à contrôler l'opinion publique et arrive aussi à faire un impact sur le pouvoir politique, puisque qu'on les appelle " les faiseurs de rois ". Chaque fois que vous allez avoir une personne qui déroge au discours dominant, systématiquement cette personne, on va la mettre de côté. Alors soit on ne va pas l'inviter ou sinon on va développer ce que l'on appelle " la machine punitive ". Donc on ne va pas l'inviter ou la traiter de tous les noms et dire qu'elle n'est pas sérieuse, on va la discréditer, on va chercher une petite histoire. C'est le cas, on l'a vu, du professeur Perronne. C'est le cas de Didier Raoult. Alors, tous ces grands scientifiques ont été complètement discrédités parce qu'ils n'allaient pas dans le sens de la doxa.»

«Les gens avaient dit non et regardez maintenant»

Pamela Obertan: «Et on le voit du coup, ça vous montre ainsi le pouvoir de ceux qui contrôlent les médias, qui sont en mesure de vous manipuler et de vous faire aller exactement là où vous ne voulez pas aller. Souvenez-vous, en décembre 2020, sondage, 80% des Français avaient dit : " Moi, vaccin anti-covid, j'y vais pas ". Les gens avaient dit non et regardez maintenant. Ils ont embauché l'un des meilleurs cabinets de conseil, le cabinet McKinsey qui a appliqué toutes les techniques d'ingénierie sociale.» Harold Luce: «Il faut que les gens prennent conscience de ça. C'est des cabinets de conseil qui définissent la stratégie politique du gouvernement depuis plusieurs mois maintenant.» Pamela Obertan: «Et bien, toute la communication, en tout cas toute la communication sur la campagne de vaccination, ils ont appliqué toutes les techniques d'ingénierie sociale.»

«Si vous ne connaissez pas votre cerveau et votre fonctionnement, les autres le savent»

Pamela Obertan: «Et comme l'expliquait Philippe Bobola, qui travaille beaucoup sur l'ingénerie sociale, si vous ne connaissez pas votre cerveau et votre fonctionnement, les autres le savent. Et ça, c'est important de connaître, justement, comment on arrive à me faire aller là où je n'ai pas envie d'aller. Et beaucoup de gens, face à l'autorité où dès petit, on vous apprend à respecter les normes et respecter l'autorité, on a une pédagogie qui vous pousse à ça. Et bien quand vous avez l'État qui vous dit ça, des experts médicaux, des professeurs de médecine, qui vous disent ça, quand vous avez répété ça pendant plusieurs jours par les médias, beaucoup de gens qui avaient dit qu'ils ne seraient pas vaccinés se sont fait vacciner. Donc, on voit ici comment on peut utiliser ce pouvoir.»



Partager cette page