POLITIQUE

Publié le 02 mai 2022

Crédit vidéo : RMC

Source : https://rmc.bfmtv.com

Nos impôts servent à acheter des petites culottes ? Joëlle Dago-Serry se paye Coralie Dubost

Joëlle Dago-Serry intervenait lors de l'émission « Les Grandes Gueules » diffusée ce lundi 2 mai 2022 sur RMC.

« Des dépenses vestimentaires mensuelles selon une fourchette allant de 1500 à 2000 € »

Alain Marschall : « Fin de carrière politique pour Coralie Dubost, la députée de l'Hérault, qui a décidé de se retirer de la vie publique après avoir été mise en cause sur l'utilisation de ses frais de mandat. En fait, c'est venu d'un rapport d'un cabinet de ressources humaines qui a été transmis au printemps, l'année dernière, au déontologue de l'Assemblée nationale, rapport dont a eu connaissance Mediapart. Il s'avère en fait que plusieurs collaborateurs de madame Dubost lui reprochent de leur avoir imposé des tâches relevant de la sphère personnelle – des propos, paraît-il, et comportements dévalorisants. Mais surtout, le fait d'avoir utilisé ses avances de frais de mandat pour des dépenses vestimentaires mensuelles selon une fourchette allant de 1500 à 2000 €. Des frais de restaurant ou de restauration très importants, des achats de lingerie... »

« On est imposé pas possible et que je sais que mon argent sert à acheter des petites culottes »

Frédéric Hermel : « Qu'est-ce qu'ils ont dans leur tête ces gens-là, quoi ? Franchement, en 2021-2022, penser que ça va passer crème de s'acheter de la lingerie avec l'argent du contribuable, mais qu'est-ce qu'ils ont dans leur tête, quoi ? » Joëlle Dago-Serry : « Non mais moi, c'est tchao bye bye, ce genre de comportement. Enfin, qu'elle démissionne, j'ai envie de dire, encore heureux, c'est le moindre mal. Quand je vois ce que je remplis à l'Urssaf chaque mois... Tout le monde vient de remplir sa déclaration d'impôts, etc. Ça va arriver en septembre, ça va nous tomber sur la tête tel un coup de bambou. On est imposé pas possible et que je sais que mon argent sert à acheter des petites culottes, bah moi, tu vois, j'ai envie de dire au revoir, quoi. »

« Des comportements un petit peu dictatoriaux »

Frédéric Hermel : « Il y a une petite ligne aussi sur le comportement, parce que ça part de plaintes des assistants parlementaires qui se sont plaints du comportement. Il y a plusieurs députés femmes, il faut dire les choses, de la République en marche qui ont eu des petits problèmes avec leurs assistants parlementaires, parce qu'ils avaient des comportements un petit peu dictatoriaux. Coralie Dubost, c'est pas n'importe qui dans la majorité, c'était un visage connu, c'était une députée très connue. Très souvent porte-parole, c'est-à-dire qui portait la parole du gouvernement. » Alain Marschall : « Notamment au moment de la crise Covid, on l'a beaucoup vue. » Frédéric Hermel : « En tout cas porte-parole de la majorité. Donc c'est pas rien pour la majorité. »



Partager cette page