POLITIQUE

Publié le 27 mars 2022

Crédit vidéo : France TV

Source : https://france.tv/

Olivier Véran prend une lourde charge en direct : « C'est la République des copains »

Adrien Quatennens était l'invité de l'émission « On est en direct » diffusée ce samedi 26 mars 2022 sur France 2.

« C'est aussi la République des copains et de la France start-up »

Adrien Quatennens : « On ne peut pas avoir un plateau avec Monsieur Véran ce soir sans en parler. C'est aussi la République des copains et de la France start-up. Est-ce que vous connaissez les cabinets de conseil, Monsieur Laurent Ruquier ? » Laurent Ruquier : « J'imaginais bien qu'on allait parler du fameux cabinet McKinsey aujourd'hui. » Adrien Quatennens : « Parce que Monsieur Véran a, dans un passé récent, fait l'éloge de ces cabinets de conseil. Ce sont des gens, vous savez, qui, en gros, ils vous empruntent votre montre pour vous donner l'heure, quoi ; qui font doublon avec l'administration. Dans le cas du cabinet de conseil McKinsey, qui a notamment été utilisé pour la campagne vaccinale... » Laurent Ruquier : « Et apparemment sur les retraites aussi, puisque c'est sorti aujourd'hui. »

« Le contribuable se fait plumer trois fois »

Adrien Quatennens : «  ... on voit que les dépenses de l'État pour ces cabinets de conseil ont été multipliées par deux pendant le quinquennat, pour 1 milliard. C'est plus que le budget de la jeunesse et de la vie associative, d'accord ? Et l'homme qui se chargeait des contrats pour l'État avec McKinsey est un ami personnel de Monsieur Macron, qu'il a aidé dans sa campagne et qui a menti devant une commission d'enquête au Parlement, puisqu'on découvre désormais que ce cabinet n'a pas payé d'impôts. Je termine, mais avec ces cabinets de conseil, le contribuable se fait plumer trois fois, Laurent Ruquier. La première fois avec des factures qui coûtent des millions de dépenses pour ces conseils. Ensuite parce que ces gens ne payent pas d'impôts en France. Troisième, parce que leurs conseils contribuent souvent à diminuer la protection sociale et privatiser le service public. »

« Ce personnage, qui est un ami de Monsieur Macron, a menti »

Adrien Quatennens : «Les contribuables français payent ces cabinets de conseil privé américains qui ne payent pas d'impôts en France, pour qu'on puisse aider, par exemple, à gérer la baisse des APL. Voilà la réalité. Et ça, franchement, en démocratie, ça vaudrait que le président de la République y réponde. » Olivier Véran : « Vous ne pouvez pas laisser imaginer... Vous voyez, c'est ça, pardonnez-moi, c'est ça l'un des poisons de la démocratie. Et ça m'énerve un peu. Essayer de faire le lien entre quelqu'un qui connaîtrait le président et le fait qu'on donne des marchés à une société de conseil. Je suis désolé, vous valez mieux que ça. » Adrien Quatennens : « C'est étonnant que cela vous offusque plus que le fait de ce personnage, qui est un ami de Monsieur Macron, a menti devant une commission à l'Assemblée. » Olivier Véran : « Vous valez mieux que ça, j'en suis convaincu. » Adrien Quatennens : « Ça, c'est, quand vous n'avez plus d'arguments, c'est votre joker. La vérité, c'est que je pense que les Français voudraient être éclairés là-dessus. Et très franchement, en démocratie, oui, c'est un scandale. »



Partager cette page