POLITIQUE

Publié le 30 avril 2022

Crédit vidéo : Capital

Source : https://capital.fr/

Restaurants et lingerie : une députée macroniste épinglée pour ses incroyables notes de frais

La députée Coralie Dubost épinglée par Mediapart pour des notes de frais inappropriées. Extrait d'un reportage de France 2 diffusé le mardi 2 avril 2019 et d'une vidéo publiée sur Capital le vendredi 30 avril 2022.

« Au total, c'est une enveloppe mensuelle de 5 373 € »

Matthieu Orphelin : « Quand vous êtes dans une collectivité, une association, que vous avez un repas à faire rembourser : vous n'avez pas le ticket, vous ne le faites pas rembourser, c'est normal. Les députés doivent avoir les mêmes règles que tout le monde. » Les comptes des députés sont épluchés par un expert-comptable, puis par la déontologue de l'Assemblée. Parmi les dépenses autorisées : la location d'une permanence, les fournitures, les repas, les frais vestimentaires. En revanche, les dons aux partis politiques, les règlements d'amendes ou encore les frais personnels sont interdits. Au total, c'est une enveloppe mensuelle de 5 373 €, dont 600 peuvent encore être dépensés sans aucun justificatif.

« Coralie Dubost aurait utilisé de l'argent public pour son usage personnel »

Un système de contrôle jugé inefficace par les associations anti-corruption, car chaque député tiré au sort ne sera contrôlé qu'une seule fois au cours de la mandature. Éric Alt : « La déontologue elle-même, en commentant ce dispositif, disait : « C'est très en deçà de ce qui est nécessaire pour restaurer la confiance de l'opinion. » Et je partage cette opinion. » Restaurants, vêtements... Coralie Dubost, députée de la République en Marche aurait utilisé de l'argent public pour son usage personnel. La députée a été épinglée pour des notes de frais inappropriées, selon les révélations de l'enquête du journal Mediapart publiées ce vendredi 29 avril 2022. Des escapades en bord de mer, plusieurs milliers d'euros dépensés dans des vêtements, le tout aux frais du contribuable.

« 500 euros d'argent public dans des achats de lingerie »

La députée aurait multiplié les dépenses durant l'année 2018 et 2019, n'hésitant pas à recourir à son enveloppe de frais mise à disposition par l'Assemblée nationale. Coralie Dubost aurait eu recours à cette enveloppe parlementaire pour organiser des réunions de travail dans des stations balnéaires cossues. Les dépenses de Coralie Dubost ont fait surface au début de l'année 2021 à la suite d'une enquête interne de l'Assemblée nationale, déclenchée par la cellule anti-harcèlement. Etant endettée de 7 000 €, la députée aurait ainsi largement dépassé le plafond d'autorisation qui est de 5 373 €. Interrogée par les journalistes de Mediapart, la députée a assuré que toutes les dépenses exceptionnelles ont " été régularisées ". La députée aurait utilisé notamment plus de 500 euros d'argent public dans des achats de lingerie.



Partager cette page