POLITIQUE

Publié le 19 mai 2022

Crédit vidéo : TMC

Source : https://tf1.fr/tmc

Sans état d'âme, l'ex-ministre des transports rejoint une société de voiture de luxe à hydrogène

Le journaliste Julien Bellver intervenait lors de l'émission « Quotidien » diffusée sur TMC ce lundi 16 mai 2022.

« Ce pantouflage a été validé par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique »

Julien Bellver : « Le nouveau gouvernement n'est pas encore nommé que certains futurs ex-ministres sont déjà dans le job d'après. » Hopium (Twitter) : « Le Conseil d'administration d'Hopium propose la nomination de Monsieur Djebbari Jean-Baptiste, ministre délégué aux Transports, en qualité d'administrateur. » Julien Bellver : « Le groupe Hopium, c'est une start-up française spécialiste dans le développement de véhicules à hydrogène. Cette annonce a de quoi surprendre, car Djebbari était toujours ministre à l'heure de l'annonce, et Hopium est une société privée. Mais ce pantouflage a été validé par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, saisie par le ministre dès le mois de janvier, soit il y a cinq mois. »

« Le futur ex-ministre délégué aux Transports avait déjà rendu visite à cette entreprise »

Communiqué de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique : « En l'état des informations dont dispose la Haute Autorité, le risque de prise illégale d'intérêts peut être écarté. » Julien Bellver : « Pas de conflit d'intérêts pour la Haute Autorité. Pourtant, le futur ex-ministre délégué aux Transports avait déjà rendu visite à cette entreprise. Là, c'était en septembre 2021 et Djebbari en fait alors des caisses. » Olivier Lombard : « Monsieur le ministre, merci beaucoup d'être venu essayer un prototype Alpha 0. » Jean-Baptiste Djebbari : « C'était quand même une expérience assez dingue. C'est la première voiture à hydrogène civile avec des performances absolument incroyables. »

« Djebbari a souvent fait la promotion de l'hydrogène dans les médias et sur les réseaux sociaux »

Julien Bellver : « En fait, Djebbari a souvent fait la promotion de l'hydrogène dans les médias et sur les réseaux sociaux. L'hydrogène, cœur de métier de la société qu'il pourrait rejoindre. Et cerise sur le gâteau, on a appris que Jean-Baptiste Djebbari avait suivi, pendant qu'il était ministre, une formation pour obtenir un MBA à Polytechnique. Un cursus pour former les futurs dirigeants du CAC 40. On comprend mieux pourquoi on a su très vite qu'il ne voulait pas intégrer le nouveau gouvernement.



Partager cette page