SOCIAL

Publié le 03 octobre 2022

Crédit vidéo : Sud Radio

Source : https://www.sudradio.fr

« Les Français n'ont pas besoin de laisse » Ce sénateur dénonce la volonté de « flicage » de la macronie

Alain Houpert était l'invité de l'émission « Bercoff dans tous ses états » diffusée sur Sud Radio ce lundi 3 octobre 2022.

« Des dizaines de millions de Français qui ont des comptes bancaires »

André Bercoff : « Bercy, donc le ministère de l'Economie et des Finances, donc Bruno Le Maire, dans le cadre de la lutte contre la fraude, il voulait aller plus loin. Effectivement, on savait qu'il y avait le fichier des comptes bancaires, etc. Mais le ministère, en septembre dernier, avait souhaité intégrer l'ensemble des opérations effectuées sur les comptes bancaires, pour les particuliers comme pour les entreprises. L'ensemble, c'est-à-dire des millions et des dizaines de millions de Français qui ont des comptes bancaires, on voulait savoir ce qui se passe. Et, alors, la Direction générale des finances publiques a dit : " Ce n'est plus, pour le moment, à l'ordre du jour ". Ça l'était. » Alain Houpert : « Les réseaux sociaux s'en sont fait l'écho. Et puis l'écho était tellement fort que même BFM a été obligé d'en parler. C'est pour ça que le ministre du Budget et des Finances s'est expliqué en disant que ça ne concernait que les soldes des comptes bancaires. Mais la direction interministérielle du numérique en parle dans sa lettre, à l'article 5, paragraphe 5. »

« On est dans une société de flicage où chaque citoyen devient un suspect »

Alain Houpert : « Elle dit bien que : " Le projet Ficoba 3 vise à intégrer les soldes de comptes bancaires, et à terme, les opérations, toutes les opérations effectuées sur ces comptes bancaires. " Donc, on est dans une société de flicage où chaque citoyen devient un suspect. Et on n'a jamais vu ça en France que dans des périodes sombres. Et on ne voit ça qu'en Corée du Nord, etc... On voit ça dans des pays qui ne sont pas classés démocratiques. Où va la démocratie française ? Où va notre pays ? Pourquoi surveiller les Français honnêtes ? 99,99 % des Français sont honnêtes. Pourquoi les surveiller ? » André Bercoff : « Oui, on les surveille comme s'ils étaient de vulgaires trafiquants, fraudeurs, etc. C'est ça ? » Alain Houpert : « Pourquoi les surveiller ? On est dans une société du contrôle qui devient insupportable et les Français ne comprennent pas. C'est pour ça que cette affaire est sortie par les réseaux sociaux et a été confirmée par BFM et a été rattrapée par le ministre. Mais le problème qui se pose, c'est qu'ils vont continuer. »

« Les Français n'ont pas besoin de laisse »

Alain Houpert : « Ça illustre la volonté de ce gouvernement de surveiller les Français. Et les Français sont en majorité honnêtes. Et quand il y a un contrôle fiscal, quand le fisc s'intéresse à quelqu'un, il a accès à tout. Il a accès à tout et il fait bien son travail. Je ne vois pas pourquoi on donne une surcharge de travail à Bercy pour emm*rder les Français. " Pour emm*rder les Français ", puisque c'est un terme... » André Bercoff : « ... que Georges Pompidou utilisait, hein ! » Alain Houpert : « ... que Georges Pompidou utilisait quand il était président de la République, et que le président ou ses ministres ont repris pour parler d'une certaine catégorie de Français. Donc voilà, c'est à l'image de ce qu'on voit actuellement. Vous en avez parlé, de la surveillance... » André Bercoff : « Oui... climatique et de la chaleur. » Alain Houpert : « Donc on surveille les robinets thermostatiques, maintenant, on va surveiller votre robinet de votre compte. Donc c'est épouvantable, c'est une espèce de voyeurisme, c'est regarder par le trou de la serrure. Les Français ont besoin de liberté. Les Français n'ont pas besoin de collier, et surtout pas de laisse. » André Bercoff : « Et pas de laisse. Merci Alain Houpert. Merci. On reparlera avec vous. Vous êtes un très bon lanceur d'alerte et on continuera à en parler. »


Partager cette page