SOCIAL

Publié le 31 août 2022

Crédit vidéo : Europe 1

Source : https://europe1.fr/

Fabien Roussel surprend Sonia Mabrouk « Du porte-monnaie et pas en fonction de ce que l'on a dans le slip »

Fabien Roussel était l'invité de l'émission « L'entretien » diffusée sur Europe 1 ce mardi 30 août 2022.

« Les plus grands pollueurs sont les 10 % les plus riches sur la planète »

Fabien Roussel : « On ne s'attaque pas au fond. On ne s'attaque pas à la spéculation, on ne s'attaque pas aux grandes entreprises qui réalisent des superprofits. On ne s'attaque pas aux majors, aux compagnies pétrolières qui n'ont jamais gagné autant d'argent et qui spéculent. Les plus grands pollueurs, ceux qui sont responsables de près de 40 % des émissions de gaz à effet de serre aujourd'hui, sont les 10 % les plus riches sur la planète. Et c'est à nous, modestes citoyens des classes populaires, des classes moyennes, à qui, encore une fois, on va demander les efforts. » Sonia Mabrouk : « Vous, l'adepte de la bonne viande, vous n'avez pas honte ? » Fabien Roussel : « Ah bon ? » Sonia Mabrouk : « Vous n'avez pas honte avec votre barbecue de mettre ainsi en avant votre virilité lors des barbecues, comme le dénonce Sandrine Rousseau ? »

« On mange de la viande en fonction de ce que l'on a dans le porte-monnaie et pas de ce que l'on a dans sa culotte ou dans son slip »

Fabien Roussel : « Franchement, madame Mabrouk, vous n'allez pas me parler du sexe des escalopes quand même. Je sais que certains font le buzz là-dessus. Ce n'est pas mon sujet, pour moi on mange de la viande en fonction de ce que l'on a dans le porte-monnaie et pas de ce que l'on a dans sa culotte ou dans son slip. D'accord ? » Sonia Mabrouk : « Ça a le mérite d'être clair. Vous n'adhérez pas à la thèse du patriarcat du steak. » Fabien Roussel : « Et donc, c'est surtout ça qui me préoccupe et c'est pour ça que j'ai toujours dit que l'accès à la bonne bouffe, à la gastronomie, et notamment aux produits français issus de l'élevage français, eh bien, ça nécessite de payer plus cher sa viande, et donc ça nécessite d'avoir un pouvoir d'achat plus élevé. »



Partager cette page