SOCIAL

Publié le 03 février 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

«Il y a un sujet dont les médias ne parlent absolument pas» Pascal Praud choqué par le silence des médias sur cet évènement

Michel Maffesoli était l'invité de l'émission «L'Heure des pros» diffusée ce mardi 1er février 2022 sur CNews.

«Il y a un sujet dont les médias ne parlent absolument pas»

Pascal Praud: «Il y a un sujet dont les médias ne parlent absolument pas et nous, on n'en a quasiment pas parlé non plus, c'est ce qui se passe au Canada. Des manifestations monstres contre les mesures sanitaires, je ne sais pas si vous avez vu les images. Alors ça, ça vous rejoint ? C'est l'un de vos sujets favoris. C'est-à-dire que des opposants aux mesures sanitaires contre le covid-19 ont manifesté pour la seconde journée consécutive dimanche dans la capitale Ottawa, au Canada. Tandis que des camionneurs sympatisants du convoi de la liberté ont bloqué une autoroute transfrontalière à l'autre bout du pays, dans l'Ouest canadien. Le premier ministre Justin Trudeau et sa famille ont été escortés samedi vers un lieu tenu secret, selon les médias canadiens.» Justin Trudeau: «Vous tous, faites partie de l'histoire de cette pandémie, pas le convoi. Cette pandémie, c'est aussi l'histoire de millions de personnes qui ont fait les bons choix, qui se sont fait vacciner et qui ont fait des sacrifices pour assurer leur sécurité et celle des autres. Je peux vous dire que je vais continuer d'encourager les gens à se faire vacciner, que ce soit pour les doses de rappel ou les vaccins pour les enfants.»

«Cette psycho-pandémie commence à prendre l'eau de toute part»

Pascal Praud: «En guise de solidarité, des camionneurs ont effectué dimanche un blocage complet de l'autoroute 4 dans le sud de l'Alberta c'est dans l'ouest près de la frontière, une artère routière majeure pour le transport des biens entre le Canada et les États-Unis. Les images sont absolument sidérantes. Et ça, ça rejoint un peu une de vos thèses, c'est-à-dire que partout dans ces sociétés occidentales, des mouvements vont se créer, se développer et mettre, pourquoi pas, en péril les exécutifs.» Michel Maffesoli: «C'est le moins qu'on puisse dire. Mais ce qui est rudement moins étonnant, c'est le silence des médias en France, on n'en parle pas. Tout simplement, en gros, cette psycho-pandémie commence à prendre l'eau de toute part. Et il y a ces exemples à Ottawa, mais on va en avoir également en France, à tous les niveaux.» Pascal Praud: «En France ça ne prend pas quand même, il y a des manifestations toutes les semaines, mais...»

«Des journalistes qui ne sont que des perroquets»

Michel Maffesoli: «Moi, je reste attentif à ces petites choses dont on ne parle pas, ces rassemblements juvéniles, musicaux, les manifestations également.» Pascal Praud: «Il n'y a pas grand monde le samedi.» Michel Maffesoli: «Non, mais ne dites pas tout à fait cela.» Pascal Praud: «Bah c'est 100.000 personnes.» Michel Maffesoli: «Je me rends compte quand je suis dans mon petit village Cévenol, je vous assure que ça fait écho cela. Même si à côté de chez moi c'est 3.000 habitants, il y a entre 200 et 500 personnes qui vont manifester chaque samedi. Vous voyez, on ne peut pas dire que ce soit négligeable, à mon avis. Ce qui est important et ça rentre pour moi dans la faillite des élites actuellement, cette espère d'endogamie entre des politiques déphasés et des journalistes qui ne sont que des perroquets.»


Partager cette page