SOCIAL

Publié le 21 novembre 2022

Crédit vidéo : Fun Radio

Source : https://funradio.fr

L'humoriste Edgar-Yves, boycotté après un sketch sur Bolloré, s'explique : « Hanouna, c'est de l'hypocrisie »

L'humoriste Edgar-Yves était l'invité de l'émission « Cartman sur Fun Radio » diffusée ce mardi 15 novembre sur Fun Radio.


“ Alpha Condé a été sponsorisé par un milliardaire français. ”

Cartman : « Tu avais fait un sketch sur C8 dans une émission de Cyril Hanouna ?! » Edgar-Yves : « Oui, " La Grosse Rigolade Spéciale Stand-Up ", très exactement. » Cartman : « Où tu parlais de Bolloré en Afrique. » Edgar-Yves : « Des rapports Françafrique, des rapports des industriels français avec les élites africaines. Donc forcément, tu parles de Vincent Bolloré. Je ne dis pas le blaze de Bolloré sur la chaîne. Je dis donc, pour la phrase exacte, je dis : " Lors de son premier mandat, Alpha Condé a été sponsorisé par un milliardaire français dont je tairai le nom car je veux continuer à faire des séries sur Canal+. " » Cartman : « Mais c'est ça. » Edgar-Yves : « C'est drôle, c'est fin, on a le droit, c'est français, c'est l'esprit français. Bah oui, c'est normal, c'est le petit pic, j'ai le droit à un humour. »


“ Je suis, à l'heure où je te parle, blacklisté officiellement du groupe. ”

Edgar-Yves : « Eh ben pour ça, je suis, à l'heure où je te parle, blacklisté officiellement du groupe. » Cartman : « Le sketch a été coupé, il faut le dire. » Edgar-Yves : « Oui, voilà. Et du coup, blacklistage du groupe Canal+, donc pas le droit à Canal, pas le droit à C8. Mais bon, j'ai vu les audiences, je pense que je vais m'en remettre. Mais sur C8, je n'ai même pas dit le nom de Bolloré. Donc faire allusion, c'est déjà un problème en soi. » Cartman : « Toi, tu as pensé quoi de ce qui s'est passé sur C8, puisque t'es concerné, finalement, par cette histoire ? » Edgar-Yves : « Je suis concerné directement. Quand je vois, moi, Hanouna... parce que moi je ne suis pas un mec d'histoires. C'est-à-dire qu'en gros, tu me dis : " Viens plus chez moi. " Ben je viens plus, mec. »


“ L'hypocrisie de Hanouna : Bah non, gros, on ne peut pas tout dire. ”

Edgar-Yves : « Tu vois, pas de problème, j'enchaîne ma vie et je fais autre chose. Juste, je viens plus là. Mais effectivement, quand il dit : " On peut tout dire sur ma chaîne. " Ben non, mec, moi j'ai fait un sketch où j'ai fait allusion à ton patron et je suis actuellement blacklisté de tout le groupe Bolloré, pour avoir fait une allusion. Je pense qu'il y a deux problèmes bien distincts, qu'il faut bien distinguer dans notre pays. Les médias ne peuvent plus être neutres, parce que 90 % de la presse appartient à peu près à 5-6 milliardaires. Donc ce sont des oligarques qui gèrent, donc ils ne peuvent pas être neutres. Donc je pense qu'il faut revenir à la base et dire : on doit trouver un système pour limiter la part que les mecs ont en termes de médias, pour que les médias puissent vraiment être neutres. Parce que maintenant, tu ne peux plus dire ce que tu veux. » Cartman : « Où alors dire qu'ils ne sont pas neutres. » Edgar-Yves : « Ouais, qu'ils assument. Parce que là, l'hypocrisie de Hanouna de faire un tweet : " On peut tout dire. " Bah non, gros, on vient de le voir il y a cinq minutes, on ne peut pas tout dire. »


Partager cette page