SOCIAL

Publié le 21 mai 2022

Crédit vidéo : M6

Source : https://m6.fr

Les données de votre carte bancaire peuvent être volées avec ce boitier

Julien Courbet intervenait lors de l'émission « Arnaques » diffusée ce samedi 28 mai 2022 sur M6.

« Comment l'argent de Jean-Pierre s'est-il retrouvé au Sénégal ? »

Julien Courbet (voix off) : « Depuis plusieurs jours, Jean-Pierre refuse d'utiliser le sans-contact. Il y a quelques semaines, il s'est fait pirater sa carte bleue. 284 € qui ont été virés sur un site internet à Dakar, au Sénégal. Sa banque l'a informé que c'était une arnaque au sans-contact. » Une journaliste : « Vous utilisez plus jamais le sans-contact ? » Jean-Pierre (un usager) : « Non, je suis un réfractaire. On peut être encore piraté, tu sais, hein ? Ils ont une longueur d'avance sur nous, les pirates, là. Hein ? Vous ne croyez pas ? Moi, je pense que si. » Julien Courbet (voix off) : « Alors, comment l'argent de Jean-Pierre s'est-il retrouvé au Sénégal ? Nous avons rencontré " Rabbin des bois ", un hacker. Il a accepté de nous montrer comment le retraité avait pu se faire arnaquer. Et la manœuvre est d'une facilité déconcertante. »

« Il scanne les cartes bleues qui lui passent sous la main »

Rabbin des bois : « Ça, c'est un boîtier, en fait, qui va nous permettre d'obtenir sans contact des informations sur les cartes de crédit des personnes. Et avec dix, quinze centimètres de portée, on peut essayer de récupérer les informations de cartes de crédit, type nom, prénom, les numéros de la carte bleue... Et après, on peut potentiellement les utiliser. » Julien Courbet (voix off) : « Pour ne pas se mettre dans l'illégalité, Rabbin des bois effectue l'opération sur des membres de notre équipe. Il scanne les cartes bleues qui lui passent sous la main. À chaque passage, c'est entre 20 et 50 € qui peuvent disparaître. Et ce n'est pas tout. De retour devant son ordinateur, le résultat est stupéfiant. »

« On pourrait utiliser sa carte, là, pour faire un paiement directement »

Rabbin des bois : « Là, il détecte la carte, il va te sortir tous les numéros. On a les seize chiffres qui représentent le numéro de la carte. On a la date d'expiration également, 30 avril 2021, on a l'identifiant du pays. On sait là déjà que dans trois semaines, il faut qu'il aille refaire une carte, parce que sinon il ne pourra plus payer. On sait qu'il a effectué 1025 transactions. Ça veut dire que, si je devais deviner, il doit avoir 5 000 € de plafond ou 10 000 € de plafond, parce que ça veut dire qu'il dépense souvent. Voilà, on pourrait utiliser sa carte, là, pour faire un paiement directement. » Julien Courbet (voix off) : « Avec ces coordonnées, Rabbin des bois pourrait maintenant acheter ce qu'il veut sur internet. Mais pas de panique, les experts de la gendarmerie nous révèlent un moyen tout simple de se prémunir contre ce genre d'arnaque. »

« Avec ce petit étui que doit vous donner votre banque, ça n'arrivera plus »

Julien Courbet : « C'est ici que nous allons faire la démonstration. On va juste expliquer à nos téléspectateurs que ceci, c'est pour une ouverture de porte, mais c'est exactement le même fonctionnement qu'une carte bancaire. Donc vous, qu'est-ce que vous faites pour la pirater ? Vous avez votre fameux boîtier, il vous suffit de passer dessus, hop ! Et là, vous prenez toutes les informations qu'il y a sur ma carte bancaire. » Julien Courbet (voix off) : « La solution : cet étui anti-fraude que votre banque doit vous fournir. » Un gendarme : « Ce petit porte-carte, il fait l'effet d'une cage de Faraday, c'est-à-dire qu'il empêche en fait le signal de sortir. Une fois que la puce est à l'intérieur, eh bien le signal ne peut plus sortir, justement, de ce porte-carte. Ce qui fait qu'après, on ne peut plus récupérer les informations. » Julien Courbet : « L'arnaqueur pourra toujours essayer de voler vos données ; avec ce petit étui que doit vous donner votre banque, ça n'arrivera plus. Je suis désolé, mes amis banquiers, mais vous allez avoir quelques demandes demain. »



Partager cette page