SOCIAL

Publié le 12 octobre 2022

Crédit vidéo : A. nationale

Source : https://assemblee-nationale.fr

Pénurie de carburant : « Le chaos, c'est vous ! » Élisabeth Borne remise en place par une députée

Mathilde Panot, députée, intervenait lors de la séance publique à l'Assemblée nationale ce mardi 12 octobre 2022.

« Le chaos, c'est vous »

Mathilde Panot : « Madame la Présidente, madame la Première ministre. Chaos, provocations, violences, blocages : quand la macronie est en déroute, elle n'a plus que ces quatre mots à la bouche. Depuis des jours, les salariés des raffineries des groupes Total et Exxon sont en grève. Des milliers de stations-service sont à sec. Emmanuel Macron, l'irresponsable en chef, l'affirme sans scrupules : la pénurie de carburant ne serait pas du tout liée au gouvernement. À vous entendre, vous ne seriez donc responsables de rien. Pourtant, le chaos, c'est vous. Les multinationales Total et Exxon se gavent de milliards d'euros de bénéfices pour arroser leurs actionnaires. 18 milliards en six mois pour Total, 18 milliards en trois mois pour Exxon. »

« Avant d'appeler à débloquer les dépôts, il faudra débloquer les salaires »

Mathilde Panot : « Mais vous refusez toujours de taxer les superprofits et de bloquer les prix. La provocation, c'est vous ! Patrick Pouyanné, PDG de Total, s'est augmenté de 52 % pour gagner en un an l'équivalent de 312 années de Smic. À vous entendre, tandis que ceux d'en haut s'engraissent, les salariés devraient supporter l'indécence en silence. Nul doute, la violence sociale, c'est vous ! Vous avez rejeté en bloc toutes nos propositions depuis des mois. Les salariés réclament désormais par la lutte tout ce que vous leur avez refusé au Parlement, alors cessez votre propagande anti-grévistes, car le blocage, c'est vous ! Nous sommes solidaires de tous les grévistes actuels et à venir dans leur combat pour la justice sociale et des millions de Français que vous empêchez de circuler et de vivre. Madame la Première ministre, quand allez-vous comprendre qu'avant d'appeler à débloquer les dépôts, il faudra débloquer les salaires. Le dimanche 16 octobre, contre la panne sèche, nous ferons le plein dans la rue ! »



Partager cette page