ENVIRONNEMENT

Publié le 10 juin 2022

Crédit vidéo : RMC

Source : https://rmc.bfmtv.com

« C'est un diktat du parlement européen » Mehdi Ghezzar sur la fin des véhicules thermiques en 2035

Mehdi Ghezzar intervenait lors de l'émission « Les Grandes Gueules » diffusée sur RMC ce vendredi 10 juin 2022.

« C'est un diktat du parlement européen »

Mehdi Ghezzar : « Par quoi commencer ? Par le foutage de gueule du parlement européen ? Un de plus. Ce n'est pas que dans la bagnole qu'ils se foutent de la gueule du peuple, c'est dans tous les domaines, d'accord ? Pour moi, c'est un diktat, et je dis bien le mot diktat, du parlement européen. Un, c'est irréalisable, ce n'est pas possible. En quinze ans, ce n'est pas possible. Alors on me dit : oui, mais à partir de 2035, on arrête la production. On n'arrête pas l'utilisation des véhicules thermiques, on arrête la production. Donc ça veut dire que, dans 20-25 ans, il n'y a plus de moteurs thermiques. C'est complètement stupide et irréalisable. On n'a actuellement ni les moyens techniques, ni les moyens humains, ni les moyens logistiques pour le faire. Ce n'est pas possible, ça, tout ce qu'ils sont en train de dire et de faire... » Olivier Truchot : « On a treize ans pour le faire. » Barbara Lefebvre : « On ne peut pas essayer de réindustrialiser, de redévelopper, justement, toute une filière automobile moderne et écologique ? »

« 90% des batteries sont faites en Chine dans des usines à charbon »

Mehdi Ghezzar : « Ah d'accord, tu sais quoi ? Excuse-moi, Barbara, avant de dire au gars dans le Limousin ou en Corrèze de s'acheter une bagnole à 40 000 € à l'électricité ou hybride, dis aux centrales de charbon en Chine qui produisent ces m*rdes de batteries, excusez-moi l'expression, de se mettre déjà, eux, aux normes. » Barbara Lefebvre : « Mais je suis d'accord ! » Mehdi Ghezzar : « Ça veut dire que nous, on nous dit d'acheter une voiture, ou alors de rouler en voiture électrique ou 90% des batteries sont faites en Chine dans des usines à charbon. Non mais oh ! » Barbara Lefebvre : « Bah merci la mondialisation ! Mais la mondialisation, c'est quand ça vous arrange ! » Mehdi Ghezzar : « Non mais oh ! » Barbara Lefebvre : « Là, tu décris les aberrations de la mondialisation, mais par ailleurs Mehdi, tu te félicites de la mondialisation. Alors excuse-moi, hein ! » Mehdi Ghezzar : « Le parlement européen, ils sont dans un bâtiment ultramoderne, avec des clims partout, avec des trucs, des portiques de sécurité qui bouffent un truc de dingue en électricité. »

« Je ne suis pas un mouton »

Mehdi Ghezzar : « Et moi, après, ils viennent me dire : " Tu vas jeter ta voiture mon coco, et tu vas t'acheter une voiture, tu vas faire un crédit sur quinze ans et tu fermes ta gu*ule. " Eh ben non, je suis désolé, je ne fermerai pas ma gu*ule. Bah voilà, eh bah je suis comme ça, je ne suis pas un mouton. Je ne suis pas un mouton, ce n'est pas des types en costard-cravate qui ne sont jamais rentrés dans une usine de bagnoles qui vont me dire à moi comment je vais rouler ou avec quoi je vais rouler. C'est comme ça, Barbara. L'écologie, c'est bien, t'as vu, il y a eu le truc, Sarah, qui a dit : " Ouais, l'écologie... " Moi je ne vais pas te dire : " J'en ai rien à f*utre ". C'est pas mon intérêt de dire " j'en ai rien à f*utre ". Mais un moment, il faut arrêter de prendre les gens pour des c*ns. Et je n'ai pas envie que l'écologie soit une écologie constamment punitive. Stop ! »


Partager cette page