ENVIRONNEMENT

Publié le 29 juillet 2022

Crédit vidéo : LCI

Source : https://lci.fr/

Alexis Poulin sort une photo sur le plateau de LCI : « On doit produire de l'électricité coûte que coûte »

Alexis Poulin intervenait lors de l'émission « 24H Pujadas » diffusée ce mardi 26 juillet 2022 sur LCI.

« Une carte noire pleine de charbon »

Alexis Poulin : « C'est une carte blanche qui est une carte noire, en fait, pleine de charbon. C'est la centrale de Saint-Avold qui ouvre à nouveau. Alors elle a fermé en mars cette centrale, figurez-vous, parce que l'objectif, c'était de la fermer en 2022 pour les objectifs carbones. Il faut savoir qu'avant sa fermeture, elle produisait des recettes quotidiennes de 3 millions d'euros contre 580 000 euros, ça, c'était en 2020. Donc déjà elle tournait à plein régime avant la fermeture. Et là, c'est Daniel Křetínský, l'oligarque tchèque, qui a racheté cette centrale à charbon ainsi que celle dans le sud de la France, à Uniper, le géant allemand du gaz et qui a fait une magnifique opération. Parce que d'un côté, ces centrales sont extrêmement rentables puisqu'elles vont produire l'électricité pour cet hiver et l'hiver prochain. Et en plus Daniel Křetínský touche 1,7 milliard d'euros pour la sortie allemande du charbon de l'autre côté. »

« Elle sera invitée demain pour parler de couper le Wifi, de fermer les portes des magasins climatisés »

Alexis Poulin : « Et puis ce charbon, d'où vient-il ? Alors il vient d'Australie et d'Afrique du Sud. Et il arrive dans le port de Rotterdam pour ensuite arriver dans ces centrales à charbon. Alors là, sur les objectifs climatiques, vous faites ce que vous voulez, c'est complètement dingue. C'est-à-dire que là, on a clairement quelque chose qui n'a plus rien à voir. Alors, Agnès Pannier-Runacher sera invitée demain pour parler de couper le Wifi, de fermer les portes des magasins climatisés. La réalité, c'est ça, c'est qu'on crame du charbon, qu'on n'a pas d'autres solutions. Parce que la moitié du parc nucléaire aujourd'hui est fermé, parce qu'il y a des problèmes de corrosion et que derrière, on doit produire de l'électricité coûte que coûte, et le charbon, et bien ça compte. Donc bravo à Daniel Křetínský qui a fait un coup de maître en rachetant ces centrales à charbon alors que leur fermeture était prévue. »


Partager cette page