POLITIQUE

Publié le 13 août 2021

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com

Témoignage: «Mon épouse vient dans cet hôpital depuis 4 ans pour son cancer et on lui ferme la porte ?»

L'époux d'une patiente nous livre un témoignage édifiant durant l'émission «Première Édition» diffusée lundi 9 août 2021 sur BFMTV.

«Leur passe sanitaire sera contrôlé»

Matthieu Croissandeau: «Les hôpitaux maintenant, c'est important parce que c'est là qu'il y a le plus de risques, finalement, que ça coince. Mathieu Arraez, vous êtes devant l'hôpital Georges Pompidou à Paris. Ce qui est compliqué, c'est que la règle n'est pas la même selon le type de patients, selon les visiteurs aussi.» Matias Arraez: «Exactement. Depuis ce matin, le flux est continu devant l'entrée principale où l'on se trouve de l'hôpital Georges Pompidou, dans le 15ème arrondissement de Paris. Globalement, ça se passe plutôt bien. La plupart des gens arrivent même quelques mètres avant l'entrée avec leur téléphone à la main puisqu'ils sont au courant que depuis ce matin, leur passe sanitaire sera contrôlé. Comme vous le savez, un passe sanitaire : c'est un vaccin complet, un PCR récent ou une preuve de rétablissement du Covid. Un seul incident à vous raconter ce matin, c'était un homme qui accompagnait son épouse atteinte du cancer.

«Mon épouse qui, depuis quatre ans, vient dans cet hôpital pour différents soins pour une pathologie qui est le cancer. Et maintenant, on lui ferme la porte»

Matias Arraez: «Nous avons recueilli son témoignage au micro de Marvin Guglielminetti.» L'époux d'une patiente: «J'ai mon épouse qui, depuis quatre ans, vient dans cet hôpital pour différents soins pour une pathologie qui est le cancer. Et maintenant, on lui ferme la porte et moi, je ne trouve ça pas normal. D'ailleurs, je ne trouve pas ça normal que des mandarins, des médecins puissent accepter une telle chose. Comment on va faire ? Et bien, elle a fait un test PCR pour rentrer aujourd'hui. On doit retourner voir l'oncologue mercredi. On verra bien, on fera des PCR jusqu'à jusqu'à temps que ça soit payant.» Ashley Chevalier: «C'était l'une des mesures les plus controversées: Le passe sanitaire à l'hôpital.»



Partager cette page