SOCIAL

Publié le 25 août 2022

Crédit vidéo : La Bajon

Source : https://labajon.com/

La fin de l'abonquoi ? Cette humoriste fracasse les ultra-riches au sujet de « l'abondance »

La Bajon dans un Best-of des moments de son sketch « La plus riche héritière du monde » publié le lundi 12 mars 2018 sur Youtube.

« Vous n'avez pas peur des effets du réchauffement climatique ? »

La Bajon : « Bonjour, enchantée. Je suis l'héritière d'une grande famille qui dirige le monde. » Vincent Leroy : « Votre famille, à elle seule, elle détient plus que les 8 milliardaires les plus riches du monde. » La Bajon : « Non, non, mais attendez, nous quand on divise, on est plus que huit. Excusez-moi, m*rde, quand je dis ça, j'ai l'impression d'être pauvre ! » Vincent Leroy : « Avec tout ce que vous faites, là, avec vos entreprises, tout ça pour faire de plus en plus d'argent, vous n'avez pas peur des effets du réchauffement climatique ? » La Bajon : « Non. Non, non. Le niveau de l'eau va monter, eh ben, qu'est-ce qu'il y a ? Eh ben, ça vous fera moins loin pour aller à la mer ! »

« Finalement, l'esclavage, il n'a pas évolué avec le temps ?! »

Vincent Leroy : « Avec un cadre de vie comme ça, vous devez payer beaucoup d'impôts ? » La Bajon : « Des im... quoi ? » Vincent Leroy : « Des impôts ? » La Bajon : « Ah... Non. Les impôts, ça sert à quoi ? À rembourser la dette des pays. Les pays, ils le doivent à qui, leur argent ? Aux banques. Les banques, elles le reversent à qui ? À nous. » Vincent Leroy : « C'est toujours les mêmes personnes qui travaillent pour les riches. Finalement, l'esclavage, il n'a pas évolué avec le temps ?! » La Bajon : « Si. Avant, on leur donnait des coups de fouet, maintenant on leur donne le smic. Avant ils avaient mal aux os, maintenant ils ont mal au c*l. » Vincent Leroy : « Et vous, vous vous situez où dans la pyramide sociale ? »

« Les gens, ils naissent, ils meurent, et entre les deux, ils servent nos intérêts »

La Bajon : « Eh ben, on est au sommet. » Vincent Leroy : « C'est-à-dire ? » La Bajon : « C'est-à-dire que nous, on possède les banques. Les banques, elles prêtent de l'argent aux entreprises, n'importe lesquelles, je veux dire : les médias et autres, on s'en fout. Et puis les entreprises, elles aident les politiques qui veulent être élus. C'est aussi simple que ça. » Vincent Leroy : « Et le peuple, vous le mettez où dans cette pyramide ? » La Bajon : « Ahh… Non, je ne regarde pas aussi bas, ça me donne le vertige. On est toujours les méchants riches... Bouh !!! Les méchants riches ! Les gens, ils naissent, ils meurent, et entre les deux, ils servent nos intérêts. »


Partager cette page