ENVIRONNEMENT

Publié le 15 juin 2022

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com/

« La France va cramer » le discours saisissant de ce journaliste surprend tout le plateau de BFM

Le journaliste météo Marc Hay intervenait lors de l'émission « 22H Max » diffusée sur BFM TV ce mardi 14 juin 2022.

« Si tôt dans la saison, ça n'existe pas normalement ?! »

Marc Hay : « Le scénario de la fin juin 2019 et ses 46 degrés dans l'Hérault, mais c'était deux semaines plus tard. On pensait que c'était un avertissement, qu'on le reverrait dans 10, 20, 30 ans. Eh bien, trois ans plus tard, rebelote. Si tôt dans la saison, ça n'existe pas normalement ?! Non, c'est clairement la canicule la plus précoce jamais enregistrée depuis le début des relevés météo. Et donc, là, les modèles s'affolent un peu ce soir, avec des températures, vendredi, qui vont dépasser les 40 degrés dans le Sud-Ouest. Je vous ai préparé quelques villes : les 40 degrés, ça peut être à Montauban, Auch, Agen, Toulouse, Bordeaux, Mont-de-Marsan, Albi. Vers les Charentes également, Saintes, 40 degrés, entre Nantes, Angers. La Bretagne, 38, 39 degrés. 40 degrés à Carcassonne, Montpellier, Béziers. Je ne sais pas si les gens se rendent compte ce soir que 40 degrés, c'est le Sultanat d'Oman. C'est les Émirats arabes unis, c'est Las Vegas, c'est Marrakech en plein cœur de l'été. Là, l'été n'a pas commencé en France, et on est à la mi-juin, et on a déjà des pointes à plus de 40 degrés. » Maxime Switek : « Votre ton a changé, votre vocabulaire a changé. » Laure Closier : « Oui, il nous fait peur, maintenant. » Marc Hay : « Le but, c'est de ne pas faire peur. Mais en fait, j'ai décidé depuis maintenant quelques jours d'arrêter d'utiliser mon ton habituel que je trouve, au final, au fur et à mesure des mois, un peu nul. »

« Il faut que les gens comprennent que la France, clairement, va cramer cette semaine »

Marc Hay : « C'est-à-dire d'arriver en plateau et de vous dire : " La France va être concernée par une nouvelle canicule. La canicule, etc. " Je pense que ça ne marche plus. C'est-à-dire que là, il faut bien comprendre, il faut que les gens comprennent que la France, clairement, va cramer cette semaine. Il y a des gens à Toulouse, là, je les ai eus au téléphone il n'y a pas longtemps, ils m'ont dit : on étouffe. Bien sûr, on étouffe : 37 degrés, mais qui a envie d'avoir 37 degrés à la mi-juin ? C'est dingue ! 40-42 entre le Sud-Ouest et les Pays de la Loire, mais on est à la mi-juin. Donc oui, je pense qu'il faut qu'on change notre manière de parler de ça, parce que ça n'imprime pas. Et clairement, il faut que les gens se rendent compte que ce qui est en train de se passer, ça n'est que la face cachée de l'iceberg. C'est-à-dire que ce qui s'est passé en 2019 se reproduit et que ce qui se passe en ce moment va se reproduire. L'été ne fait que commencer. D'autres vagues de chaleur, d'autres canicules sont possibles, et tout ceci va aller en s'aggravant. »


Partager cette page